RDC: malaise à la Cour des comptes

RDC: malaise à la Cour des comptes

A cause  »du manque de leadership » à la Cour des comptes de la RDC, le programme d’action du gouvernement ne recevra pas les observations et recommandations de cette institution supérieure de contrôle. A la place, c’est un avocat général expert en finances publiques qui l’a fait à titre personnel.

Nathalis Mbumba a produit un mémo de 18 pages adressé au Premier ministre Sylvestre Ilunga. Il apporte sa contribution pour l’accroissement du budget de l’État à 80 milliards de dollars dès 2021 en vue de permettre la réalisation des 15 piliers du programme du gouvernement. Un travail que devait faire la Cour des comptes.  »Mais vu l’absence d’un leadership à la tête de cette institution, je me permets à titre privé et personnel de vous offrir ma contribution scientifique », explique-t-il. Ce manque de leadership est évoqué dans des mémos que des avocats généraux et conseillers ont adressé aux autorités nationales.

Moult problèmes

Lettre de protestation adressée au président ai de la Cour des comptes par des conseillers et avocats généraux de cette institution le 3 septembre 2019

Autres dénonciations: le tribalisme, le manque de collaboration avec la nouvelle génération, la mauvaise gestion, le clientélisme, le traitement de 51 nouveaux magistrats comme magistrats stagiaires alors que nommés régulièrement sur ordonnance du président de la République, le non paiement de la prime de reddition des comptes à certains avocats généraux et conseillers…
Malgré deux passages à la Cour des comptes, la rédaction n’a pas pu rencontrer les autorités de cette institution.

Leave a Reply

Your email address will not be published.