RDC: après 4 ans de succès, le projet Batela Mwana lance les activités de sa dernière année

RDC: après 4 ans de succès, le projet Batela Mwana lance les activités de sa dernière année

Le comité de pilotage de Batela Mwana est satisfait des activités de l’an 4 de ce projet (Batela Mwana, protéger l’enfant, Ndlr). Du coup, il lance les activités de la dernière année de ce projet de renforcement des capacités des policiers, personnel de justice et des travailleurs sociaux en matière de protection de l’enfant. La cérémonie a eu lieu à l’hôtel Sultani, à Kinshasa.

C’est parti avec les activités de la 5 ème et dernière année de ce projet. Les activités prévues sont: la formation des formateurs des magistrats, la poursuite des diffusions des modes opératoires de justice, des policiers et travailleurs sociaux, la construction d’un logiciel de gestion de l’information et des données des enfants en contact avec la police, la poursuite des cours sur les droits de l’enfant et pratiques adaptées de l’enfant…  »Ce comité de pilotage consacre la fin du projet. Il revêt un caractère bien particulier car il permet d’amorcer un atterrissage progressif en douceur avec comme leitmotiv la prise en main de la partie nationale des commandes des activités généralement menées par l’équipe de l’IBCR », estime Nicolas Simard, ambassadeur du Canada.

Précédentes activités réussies

Les années précédentes, le Bureau international des droits des enfants (IBCR) a réalisé une série d’activités avec des juges, policiers, greffiers, assistants sociaux des tribunaux pour enfants et de l’administration pénitentiaire, cadres des différents ministères et services publics, écoles de formation de tous les corps de métiers visés par le projet, experts internationaux et membres de la société civile congolaise. Emille Darribert Mbumba a présenté le projet. Elles ont débuté en 2015 et doivent prendre fin en 2020.
Pour Rose Boyota, la ministre des Affaires sociales,  »les activités ont été une réussite ». Les différents rapports lus ont corroboré cette affirmation.

Des membres du comité de pilotage du projet Batela Mwana / Infobascongo

S’approprier le projet

Mais cela n’empêche pas Nicolas Simard de se poser des questions.

Nicolas Simard, ambassadeur du Canada en RDC

 »Nous nous y emploierons », a promis la ministre. Les autres membres du comité ont, eux aussi, promis leurs secteurs respectifs mettre la main à la pâte pour que les cinq ans du projet ne soit pas du temps perdu. Cependant, ils ont sollicité sur base d’arguments justifés une rallonge du projet avec l’appui du Canada à travers affaires mondiales Canada. Des échanges approfondis vont se poursuivre en tripartite entre le ministère des affaires sociales (représentant le gouvernement de la RDC), l’ambassade du Canada et l’IBCR pour examiner les possibilités.

Par Victodie Madiavula

Leave a Reply

Your email address will not be published.