Matusila: » je n’ai commis aucune faute lourde, c’est dans mes attributions de transmettre une motion à son destinataire »

Matusila: » je n’ai commis aucune faute lourde, c’est dans mes attributions de transmettre une motion à son destinataire »

Le président de l’Assemblée provinciale du Kongo central réagit du tac au tac et contredit ses collègues membres du bureau qui l’accusent de faute lourde pour avoir transmis la motion de défiance du gouverneur sans leur en avoir tenu informé. Pierre Anatole Matusila affirme le contraire et dit être dans ses droits.

« Je vous contredis à ce sujet, par ce qu’à la réunion du bureau que j’ai tenue le même lundi 2 décembre J’ai pris soin de porter à votre connaissance la teneur de cette motion de défiance, chose que vous ne pouvez pas démentir », se justifie Matusila aux membres du bureau Joseph Nsalambi, Billy Ntunga et Lauriane Nzolani.
Les trois membres du bureau de l’Assemblée provinciale ont écrit au président Matusila le 2 décembre pour dénoncer ce qu’ils qualifient de faute lourde et violations répétées du Règlement intérieur de l’organe délibérant du kongo central. La transmission de la motion de défiance

Je n’ai commis aucune faute

S’agissant de la transmission par lui de la motion de défiance au gouverneur le même lundi, évoque justement le règlement intérieur: « Compte tenu de l’urgence de la question, cela ne peut constituer une faute lourde aux regard des prescrits de l’article 184 de notre règlement intérieur qui stipule clairement que le dépôt d’une motion de censure ou de défiance est constatée par sa remise par ses signataires au président de l’Assemblée provinciale. »
« Ainsi, poursuit-il, je suis en droit d’affirmer ici que la compétence d’assurer une mission générale de direction et de représentation de l’Assemblée provinciale prévue par l’article 30 alinéa 1 de notre règlement intérieur est dévolue au président de l’Assemblée provinciale que je suis.Je me demande alors comment aurais-je commis une faute lourde en transmettant cette motion à son destinataire qu’est le gouverneur de province. Cela reste bien dans mes attributions prévues à l’article 30, notamment au point 21 me donnant compétence d’assurer la liaison entre l’Assemblée provinciale et les autres institutions ».

Motion contre Matusila

Une autre motion, de déchéance cette fois doit en principe faire l’objet d’un examen vendredi 6 décembre. Mais les membres du bureau souhaitent la voir examiner le mercredi 04 le même jour que celle initiée contre le gouverneur. Matusila dit, « n’y trouver aucun inconvénient, étant donné que le dépôt de la motion contre le gouverneur a précédé celui contre sa personne ».

Par contre, le président de l’Assemblée provinciale du Kongo central affirme n’avoir pas enregistré à ce jour une motion contre le vice-président de l’organe délibérant du kongo central.

La plénière du mercredi 4 décembre s’annonce dores et déjà palpitante.

Leave a Reply

Your email address will not be published.