Désordre à l’Assemblée provinciale du Kongo central et à l’Assemblée nationale

Désordre à l’Assemblée provinciale du Kongo central et à l’Assemblée nationale

A l’hémicycle du Kongo central,tout baigne dans un bric-à-brac. Des députés qui n’ont pas accepté la conduite de la plénière et qui soutiennent le gouverneur Atou Matubuana ont semé la pagaille. Une détonation comparable a coup de feu s’est fait entendre. La plénière s’est interrompue. Quand elle a repris,pendant que le président Matusila donnait lecture du PV se la motion,le député Kongo l’a ravi. La tension est montée d’un cran.
C’est le 4 décembre que l’Assemblée provinciale devait voter sur la motion de défiance contre le gouverneur.
A l’Assemblée nationale,les députés entendaient le vice-Premier ministre sur la situation sécuritaire de Beni,a l’est de la RDC.

Les députés Phoba et Mantezolo qui ont encore frais,le scandale sexuel entre le vice-gouverneur du Kongo central Justin Luemba et l’assistante du gouverneur Mimi Muyita n’ont jamais supporté la manière du Gilbert Kankonde de gérer cette affaire. La députée Nelly Muinga avait même déposé une question orale sur sa décision d’autoriser le gouverneur Matubuana à regagner la province pendant qu’il devait rester à la disposition du parquet général près la Cour de cassation qui l’a désigné comme commanditaire de ce scandal sexuel.
Les députés provinciaux eux,avait refusé de livrer le gouverneur. Fin novembre dernier,le vice-Premier ministre de l’Intérieur l’a réhabilité. C’est l’objet de son agression par les députés Adrien Phoba et Mantezolo. La plénière à été suspendue et les deux députés sortis de la salle.
‘L’affaire Mimi » continue à faire des vagues.

Leave a Reply

Your email address will not be published.