Félix Tshisekedi contre ceux qui s’attaquent aux gouverneurs

Félix Tshisekedi contre ceux qui s’attaquent aux gouverneurs

Au cours de son discours d’ouverture le 11 décembre, à Kinshasa, sur la décentralisation, le président de la République Félix Tshisekedi s’est insurgé contre la déstabilisation des institutions provinciales en s’attaquant au gouverneur.

Son intervention est brève mais très applaudie. Le président de la République veut que ce 2 ème forum axé sur l’évaluation du processus de la mise en oeuvre de la décentralisation, 13 ans après, accouche des recommandations. Il en fait déjà une: des séminaires de mise à niveau. L’objectif pour lui est de permettre aux gestionnaires locaux d’avoir la stature adéquate pour conduire les réformes et surtout amener des résultats qu’attendent les congolaises et congolais.  »Le spectacle auxquels nous assistons actuellement dans nos provinces est assez désolant, regrette-t-il. Surtout où il y a des poches de violence qu’il ait des individus qui tentent de déstabiliser ces institutions provinciales en s’attaquant aux gouverneurs. » Pour Tshisekedi,  »c’est inadmissible et absolument pas acceptable », fait-il observer.

Répondre aux attentes du peuple

Durant deux jours, les participants venus de 26 provinces de la RDC vont évaluer l’effectivité du régionalisme constitutionnel; le fonctionnement des institutions provinciales; le rapport entre le pouvoir central et les provinces, entre celles-ci et entre les entités territoriales décentralisées (ETD); la problématique de la répartition des recettes à caractère national en faveur des provinces et ETD; l’opérationnalisation de la caisse nationale de péréquation… »Nous avons tous besoin de comprendre qu’elles sont les attentes de notre peuple et bien nous préparer à y répondre. C’est ça l’État de droit, c’est ça le service au peuple d’abord », conclut-il. Dans plusieurs provinces de la RDC, les Assemblées provinciales et les gouvernements provinciaux se regardent en chiens de faïence.  »Il y a même des motions votées sous des arbres », ricane presque Azarias Ruberwa, ministre central de la décentralisation qui estime aussi  »qu’il faut infliger une correction sévère aux gouverneurs qui gèrent mal ».

2 Responses to "Félix Tshisekedi contre ceux qui s’attaquent aux gouverneurs"

  1. Kimpwanza Dia Kongo  23 décembre 2019 at 19:25

    Ce pseudo président mélange tout … On se rend bien compte qu’ on a affaire à un incompétent soit il ne connais rien de tout se qui se tramme au Kongo central ou il est vraiment nul . Nous les kongo ne pouvons pas tolérer que notre terre sois dirigé par des décadents qui n’ ont pas le bukongo en eux et qui se comportent comme des gens issus d’ autres contrées de ce pays . Nous avons un passé , une histoire et une culture riche et glorieuse que nous devons défendre . Ce qui s’ est passé au gouvernorat du Kongo central ne peut pas rester sans réaction. Venir dire qu’ on ne peut pas attaquer des gouverneurs c’ est inadmissible chez nous les kongo . Aller défendre l’ imoralité chez vous ; nous sommes un peuple différent et nous continuerons à cultiver cette différence basé par la moralité et le bukongo.

    Répondre
  2. Annie Thérèse Mbadu  11 décembre 2019 at 19:04

    Le cas du Kongo Central est différent. Il s’agit de la mauvaise gestion et de l’immortalité. Où est l’État de droit? Et le peuple d’abord ?
    Nous sommes abandonnés.

    Répondre

Leave a Reply to Kimpwanza Dia Kongo Cancel Reply

Your email address will not be published.