La croisade Kongo salue la résistance des agents de l’OEBK contre l’ancien comité directeur

La croisade Kongo salue la résistance des agents de l’OEBK contre l’ancien comité directeur

Dans une réaction, la croisade Kongo salue la résistance notamment des agents de l’Organisation pour l’équipement de Banana-Kinshasa face au retour de l’ancien comité de direction de ce service public. Mais elle rassure qu’elle continue de veiller au grain.

Onze membres de la croisade Kongo sont encore venus soutenir les agents de l’OEBK qui, depuis la semaine passée, montent la garde sous un arbre à l’entrée de leur direction générale parsemée des grosses pierres et barricadée par un gros véhicule. Ils se relaient aussi la nuit sur le parvis de ce bâtiment.  »Tout en saluant cette résistance face au retour par défi de l’ancien comité directeur, croisade Kongo note avec satisfaction que toutes les tentatives de réinstallation dudit comité directeur n’ont pas abouti », applaudit-elle. Elle félicite aussi celles et ceux qui se battent bec et ongles pour l’intérêt de ces travailleurs.

Indésirable comité Wombali

Parmi les missions de l’OEBK, il y a entre autres, assurer le suivi pour le compte du gouvernement congolais, l’exécution du projet de construction du port en eaux profondes de Banana au Kongo central. Maintenant que le président de la République Félix Tshisekedi a annoncé le début des travaux pour bientôt, Babel Babomba, président de cette structure signale, »que l’ensemble de la population vivant au Kongo central n’admettra pas que la direction soit assurée par des personnes dont les méthodes et les pratiques de gestion sont susceptibles de jeter le discrédit sur le gouvernement congolais au risque de retarder ou d’hypothéquer la réalisation de ce projet et ses ouvrages connexes à Moanda ».
La réaction de la croisade Kongo, de la société civile du Kongo central ainsi que des agents est consécutive aux présomptions de malversations qui pèsent sur le comité Wombali. La plainte introduite au parquet par le nouveau comité l’estime à environ un million des dollars. Depuis que ce comité se décarcasse pour rentrer aux affaires, la croisade Kongo tient des émissions pour dénoncer, hisse des banderoles, contacte les autorités et notables etc. La marche qu’elle avait projetée a été renvoyée à une date ultérieure.

Appel à la vigilance

Mais une ordonnance du Conseil d’État suspend notamment l’arrêté nommant le nouveau comité.  »En cas de passage en force de l’ancien comité directeur, la croisade Kongo n’hésitera pas à revenir à la charge », prévient Babomba qui invite la population à la vigilance en vue de préserver l’OEBK du danger et ainsi garantir la matérialisation du projet de construction du port en eaux profondes de Banana.
En effet, ce projet offrira de l’emploi aux Congolais mais aussi des opportunités d’affaires. Il débutera concomitamment avec celui du pont route-rail Brazzaville (République du Congo)-Kinshasa (République démocratique du Congo).
Dans l’entretemps, les agents en attente de leur gratification et salaire compte passer à la vitesse supérieure si les banques qui, face aux correspondances du Conseil d’État, continuent de tergiverser à les payer.

Leave a Reply

Your email address will not be published.