Nelly Muinga: »J’ai parlé en aparté avec Joseph Kabila sur le Kongo central »

Nelly Muinga: »J’ai parlé en aparté avec Joseph Kabila sur le Kongo central »

Honorée, contente, ce sont les sentiments qui animent la députée Nelly Muinga après s’être entretenue avec Joseph Kabila en aparté dans sa ferme privée, à Kingakati, lundi 23 décembre. L’ex-président Joseph Kabila recevait les membres du gouvernement, sénateurs, députés nationaux et autres personnalités du Front commun pour le Congo (FCC). La rencontre portait sur la restitution des assises de cette plateforme politique tenues à Mbuela lodge, à Kisantu au Kongo central.


Kingakati, domaine privé de Joseph Kabila, à 50 km à l’est de Kinshasa. La scène est insolite. Prise des photos en marge de la réunion ténue par le parrain du FCC, grande plateforme politique. Kabila se retire pour parler avec Nelly Muinga. La causerie a mis une vingtaine de minutes.
Quand on lui pose la question sur l’objet de cet entretien, elle esquisse un sourire et lance: »Nous avons parlé du Kongo central. »
L’élue de Songololo dans le Kongo central tire aussi sa joie de la promesse lui faite par le sénateur Joseph Kabila. De quoi s’agit-il? Elle se refuse à tout commentaire. On ne connait donc pas le contenu de leur causerie. Même fâce aux nombreuses personnes venues la saluer chaleureusement après cet aparté inédit, elle est restée taiseuse.

Des suggestions pour faire briller le FCC

La rencontre dans ce domaine splendide a porté sur le restitution de la retraite politique du FCC ténue fin novembre dernier à Kisantu. Faite par le coordonnateur le professeur Néhémie Mulanya,elle portait sur l’ancien processus électoral, la marche du FCC et les rapports avec le Cach pour lesquels ces deux plateformes sont en coalition. Bien que Kabila ait fait une visite surprise aux participants à cette retraite le 28 novembre dernier, il tenait à entendre ses résolutions en vue de mieux se projeter.
Me Nelly Muinga a fait plusieurs propositions.  »Après lui avoir rassuré de notre amour et notre confiance, je lui ai proposé la restructuration du FCC, la conquête du pouvoir en 2023 en menant des actions à impact visible…Joseph Kabila a promis échanger les voeux avec les membres du FCC dans le nouveau siège de cette plateforme.

Laver le Kongo central de l’opprobre

Étant donné que la session de mars est consacrée au contrôle, Me Muinga veut que les députés du FCC jouent leur rôle.  »C’est vrai que nous ne changeons pas l’équipe qui gagne mais les ministres qui nous mettent les bâtons dans les roues devront partir », a-t-elle suggéré à Kabila à qui il a rappelé la question orale avec débat qu’elle a adressé au vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur Gilbert Kankonde.  »Pour moi, c’est un incompétent, il doit partir », a-t-elle estimé. Cette question orale fait suite à la décision de Kankonde d’autoriser le gouverneur Atou Matubuana à regagner le Kongo central pendant que le procureur près la Cour de cassation avait fait un réquisitoire à l’Assemblée provinciale pour obtenir qu’il soit entendu sur l’affaire du scandale sexuel du 25 août dernier entre le vice-gouverneur Justin Luemba et l’assistante du gouverneur Mimi Muyita.  »J’ai demandé à Son Excellence Joseph Kabila son appui pour nous nettoyer de l’opprobre causée par Mimi Muyita étant donné que le FCC est majoritaire à l’Assemblée du Kongo central », rapporte Muinga. A cette demande, elle le paraphrase: »Nous avons la Constitution, nous avons des lois. Il ne faut pas aller de violation en violation. Sinon chacun en fera les siennes et comment nous vivrons? »
La députée Nelly Muinga quitte Kingakati fière d’avoir bénéficié de manière singulière de l’attention du visionnaire du FCC pour l’intérêt de sa province.

One Response to "Nelly Muinga: »J’ai parlé en aparté avec Joseph Kabila sur le Kongo central »"

  1. Kimpwanza Dia Kongo  26 décembre 2019 at 14:00

    Voilà le genre de personnage qui sont indigne d’ appartenir au peuple kongo . Donc cette dame est très honoré de s’ êtres entretenu avec le génocidaire du peuple kongo . Est ce que cette dame se rappelle des massacres de 2003 , 2007 , 2008 et 2016 des bakongo orchestré par ce criminel ? En plus elle est fière d’ appartenir à cet association des malfaiteurs PPRD-FCC qui saigne financièrement le Kongo central, sans oublier la mainmise sur toutes les entreprises du Kongo central dirigé par des non originaires . Comment une personne qui prétend être mukongo peut cracher sur la mémoire de ceux qui sont tombé sous les balles de ce criminel rien que pour avoir réclamé le droit de ses sentir à l’ aise chez eux ? Madame chaque chose a un début et une fin … La votre et tous ceux qui font la honte du Kongo central viendra et vous rendrez des compte pour votre accointement avec ceux qui assevissent les kongo .

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published.