RDC: la demande de surséance du recrutement à la DGDA par la ministre de la Fonction publique fâche les candidats

RDC: la demande de surséance du recrutement à la DGDA par la ministre de la Fonction publique fâche  les candidats

Pendant que beaucoup espèrent être embauchés à la Direction générale des douanes et accises (DGDA), la ministre de la Fonction publique Yollande Bosongo s’attaque au concours de recrutement lancé par ce service public qui viole selon elle, la loi. Elle demande au ministre des Finances dont dépend la DGDA sa surséance. Cette nouvelle dérange les candidats.

La ministre de la Fonction publique brandit notamment les articles 6 et 9 de la loi du 15 juillet 2016, portant statut des agents de carrière des services publics de l’État.  »Toutefois, le recrutement peut se faire sur titre en faveur des candidats détenteurs d’un diplôme délivré ou reconnu équivalent par l’enseignement national et préparant spécialement à la carrière concernée, pour autant que le nombre des candidats ne dépasse pas celui des emplois mis en compétition, stipule l’article 6. Dans les deux cas, le recours à l’un de ses deux modes requiert la décision du ministre ayant la Fonction publique dans ses attributions. » L’article 9 poursuit: »Sur proposition du ministre ayant la Fonction publique dans ses attributions, avec la collaboration du ministre ou le service concerné, le concours prévu à l’article 6 de la présente loi est organisé sur décision du gouvernement délibéré en Conseil des ministres. » La ministre précise que, » le concours organisé en violation de la loi peut être attaqué par le Conseil d’État ».
Un autre argument qu’elle évoque puise son fondement dans l’ordonnance du 10 juillet 2017 qui dans l’article 1er point 11 confère au ministère de la Fonction publique, notamment les attributions de la gestion administrative des agents de l’État,la collecte et la planification des besoins sectoriels de recrutement des agents de l’Etat. » Ce même article dans son alinéa 2 et 89 confère aussi à ce ministère, »la compétence exclusive d’octroi des numéros matricules ainsi que l’engagement de la rémunération des agents de l’ensemble des services publics de l’État ». Or, la DGDA est un service public de l’État.
Elle a organisé le 26 dernier, un concours de recrutement dans le pays. Ils étaient 8760 candidats au Kongo central, 26 000 à Kinshasa. D’autres provinces ont aussi aligné des candidats.  »Ce faisant, pour un aboutissement agréable de ce processus de recrutement initié sur votre couvert (Ministre des Finances, Ndlr), et dans le souci de se conformer aux objectifs de la réforme de l’administration publique en cours,dans le volet maîtrise des effectifs,je vous demanderai de bien vouloir faire surseoir ledit mouvement de recrutement, pour l’harmonisation avec le ministère de la Fonction publique », conclut-elle.

Réaction tardive?

C’est depuis le 18 décembre que le directeur général de la DGDA a lancé ce recrutement par notamment les médias.  »Mais pourquoi n’avait-elle pas réagit avant, se plaint Merveille K. J’ai pourtant bien passé mon test, je réussirai »  »Que la ministre qui a agit tard nous laisse trouver de l’emploi. C’est depuis longtemps que moi, je suis au chômage », signale Trésor. Il a voyagé de Kimpese, à 145 km de Matadi pour passer son test.
Saturnin Mwele, lui n’a pas passé le test. Il a encore frais à l’esprit un test qu’il avait passé dans ce service public il y a quelques années. La lettre de la ministre est la bienvenue pour lui.  »Je me disais que la DGDA fera preuve de partialité. Si le test est organisé par la Fonction publique, il sera plus ou moins crédible », estime-t-il.

One Response to "RDC: la demande de surséance du recrutement à la DGDA par la ministre de la Fonction publique fâche les candidats"

  1. Timothée MUPENDA  30 décembre 2019 at 10:01

    Ici au SUD-KIVU, quelques agents de la DGDA ont pris des vaches (en terme corruption) auprès des candidats qui étaient pré-sélectionnés à passer le test. Autrement, dans le 100% des candidats, il y avait 95% des recommandés ( pour les partis politique, les ministres et députés provinciaux et la majorité sont des enfants des agents de la DGDA qui étaient connectés et privilégies. Merci Mdme la ministre Yolande pour votre intervention car nous citoyens en qualité de bas peuple dont nous n’avons pas des connaissance ni au niveau provincial ni national, nous vous supplions de bien vouloir mettre les choses au bénéfice de tout le monde (jeune congolais) qu’au même pieds d’égalité car certains candidats avaient des questionnaires avant la journée de passation de test. Qui veut dire Le respect de la procédure de recrutement

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published.