RDC: plus des cours à l’Université de Kinshasa

RDC: plus des cours à l’Université de Kinshasa

A cause des actes de vandalisme occasionnés par des étudiants à l’Université de Kinshasa (Unikin), le gouvernement suspend les cours ainsi que les autres activités dans cette institution. Le ministre de l’enseignement supérieur et universitaire Thomas Luhaka l’annonce dans un communiqué de presse.


Cette suspension est prise de commun accord avec le Premier ministre et le comité national de sécurité.
Dans deux jours, les étudiants logés dans les homes doivent les quitter. Une identification des étudiants devant loger dans l’avenir dans ces installations estudiantines est envisagée.

Sévir les vandales

Le 6 janvier dernier, des étudiants se sont insurgés contre la disparité des frais académiques pourtant fixés à 164 000 Fc (96$). Pour les classes de recrutement, le comité de gestion de l’Unikin les a fixés à 495 000 FC (291$) contre 290 000 FC (170$) l’année passée et à 485 000 Fc (285$) pour les classes montantes. Ils ont pillé une agence de la Banque commerciale du Congo, les bureaux administratifs et de l’association des professeurs de leur université…Il y a eu des échauffourées avec la police. Sept blessés ont été enregistrés dans le rang de la police. Deux d’entre eux en sont morts le mardi 7 janvier.  »Il est demandé aux autorités nationales de la police, des services de sécurité et de la justice de procéder, le plus rapidement possible, à l’identification et à l’arrestation des auteurs de ces forfaits pour qu’ils subissent, avec la plus grande fermeté, la rigueur de la loi », souligne ce communiqué de presse. Déjà le 6 janvier, cinq étudiants et six autres personnes ont été appréhendés par la police.

Leave a Reply

Your email address will not be published.