Six présumés bandits à mains armées aux arrêts à Mbanza-Ngungu, au Kongo central

Six présumés bandits à mains armées aux arrêts à Mbanza-Ngungu, au Kongo central

Grâce à la collaboration entre les services de sécurité, les autorités politico-administratives et les habitants de Mbanza-Ngungu, six présumés bandits dont une fille ont été appréhendés par la police.


Des habitants contents mais aussi révoltés devant ces présumés malfrats. Certains sont des victimes. Ils sont venus témoigner.  »Ils étaient entrés dans ma maison. Je reconnais un parmi eux. Ils ont tiré des coups de feux pour nous intimider. Je me suis sauver dans la chambre et ai crié pendant qu’ils avaient pris en otage ma femme. Pris de peur, ils se sont sauvés », rapporte l’une d’elle. Une autre s’est vu ravir 2 millions de FC (1200$). Si elles ont eu la vie sauve, d’autres victimes ont subi la furie de ces présumés bandits. Ils ont essuyé des balles et sont admis aux soins.
La police n’est pas épargnée. Un officier en a fait les frais.

 »Effacer le tableau »

Depuis plusieurs mois, le banditisme a la cote dans le territoire de Mbanza-Ngungu. Du coup, les policiers peaufinent des stratégies. L’Administrateur du territoire aussi Didier Nsimba avait lui, lancé une opération de traque des racketteurs dénommée:  »Effacer le tableau ». La mayonnaise est en train de prendre.  »Même si enfin de compte le mérite nous revient parce que c’est nous qui les avons arrêtés, c’est grâce à la collaboration avec l’Administrateur du territoire assistant, les autres services de sécurité et les habitants, reconnaît humblement le colonel Alphonse Mbuyamba. Nous sommes là pour la population, nous continuerons à la sécuriser. »  »C’est important de dénoncer. Soutenons la police », encourage Didier Nsimba, l’administrateur assistant du territoire qui demande aux habitants de participer à la patrouille du mardi 14 janvier à 19h, car dit-il, « Ils sont encore nombreux ».
Les six présumés bandits sont transférés au parquet militaire de garnison de Mbanza-Ngungu. Dans la voiture luxueuse Volkswagen qu’ils utilisent, plusieurs asticots sont visibles.

A en croire la police, le chef de bande est en cavale vers l’Angola à bord d’une voiture Toyota IST.

Leave a Reply

Your email address will not be published.