Kongo central: fouille dans la maison du président de l’Assemblée provinciale

Kongo central: fouille dans la maison du président de l’Assemblée provinciale

Selon une source, quinze agents des services de sécurité ont fait irruption dans la deuxième résidence du président de l’Assemblée provinciale du Kongo central Anatole Matusila vers 22h45. Elle jouxte sa première habitation. Cette source signale qu’ils recherchaient Mi-Roger Nseka alias G8, désigné pro Matusila qui insulte notamment le président de la République par des voices dans les réseaux sociaux.

On accuse le président de l’Assemblée provinciale d’héberger Mi Roger Nseka et un autre jeune surnommé Lumumba. Ce dernier est déjà en détention à l’ANR. G8 lui, est introuvable.
Selon une source digne de foi, le président Matusila devrait réagir dans la journée par un communiqué.

Effets du scandale sexuel


Lumumba est détenu par l’ANR depuis le 14 janvier dernier, jour où le gouverneur et vice-gouverneur d’une part, le président et vice-président de l’Assemblée provinciale d’autre part devaient être entendus par une commission ad hoc au ministère de la Justice sur la crise qui sévit au Kongo central. Elle est consécutive au scandale sexuel du 25 août 2019 entre le vice-gouverneur Justin Luemba et l’assistante du gouverneur Mimi Muyita. Il a conduit à la déchéance du gouverneur Atou Matubuana. Ce dernier le conteste et continue à agir en qualité de gouverneur.

One Response to "Kongo central: fouille dans la maison du président de l’Assemblée provinciale"

  1. Bernard  28 janvier 2020 at 17:12

    AH BON! DONC, DOSSIER A SUIVRE

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published.