Kongo central: des nominations à la Radio télévision kimbanguiste

Kongo central: des nominations à la Radio télévision kimbanguiste

Le représentant légal de l’église kimbanguiste Simon Kimbangu Kiangani a nommé depuis le 25 janvier, les dirigeants de la Radio télévision kimbanguiste (Ratelki), station provinciale du Kongo central émettant depuis Matadi. Beaucoup assumaient déjà l’intérim à ces postes.

Le journaliste Génie Shambuyi Batubenga, président provincial de l’Observatoire des médias congolais (Omec) est nommé chef de station. Tity Nsava Mpanzu, s’occupera de l’administration et des finances en qualité de chef de Service. Il travaillera en collaboration surtout avec Fofana Bongo, qui lui est chargé du marketing et commercial . La Ratelki produit aussi un journal parlé. Djanny Lukau Mayifuila Abeille en est le chef. Deux figures bien connues dans les médias au Kongo central bénéficient de la confiance du chef spirituel de l’église Kimbanguiste: Eugénie Nsasi Bakana, chargée des programmes et Blaise Vangu, chef de service technique. La production elle, sera assurée par Claude Kamisa.

Défis

La Ratelki émet sur 94.1 mhz. Installée en 2006, cette radio, don des fidèles kimbanguistes de la paroisse Saint Denis de Paris en France, arrosait une bonne partie du Kongo central;Cabinda en Angola jusqu’à 30 Km de Luanda;Congo-Brazzaville…Prelude à la télé, elle possédait un matériel net plus ultra. Mais une année après, sa station a pris feu. Depuis ce temps, le chef spirituel Simon Kimbangu n’est plus jamais revenu à Matadi.
Aujourd’hui, ce média confessionnel qui devait vulgariser le nom du prophète Simon Kimbangu éprouve de sérieuses difficultés. Une source affirme que le numéro 1 de l’église kimguiste viendra à Matadi lancer un appel des fonds pour faire renaître de ses cendres ce médium de masse.
Une autre source signale que les mêmes fidèles Kimbanguistes de Saint Dénis comptent doter de nouveau cette station d’une radio et télévision digne de leur église.
Dans l’entretemps, les nouveaux dirigeants ont de grands défis à relever.

Leave a Reply

Your email address will not be published.