Deo Nkusu à l’écoute des présidents des Assemblées provinciales sept mois impayées

Deo Nkusu à l’écoute des présidents des Assemblées provinciales sept mois impayées

Elles se sentent marginalisées, elles n’en peuvent plus: les Assemblées provinciales en RDC ne sont pas payées depuis sept mois. À la recherche d’une solution, des présidents des assemblées provinciales ont rencontré Deo Nkusu, le ministre des Relations avec le Parlement.

Gertrude Kitembo, présidente de l’Assemblée provinciale du Maniema, celle du Bas-Uele, Anatole Matusila du Kongo central et son vice Edmond Luzolo échangent avec Deo Nkusu, le ministre des Relations avec le Parlement. Ils ne comprennent pas que sept mois durant, que l’autorité budgétaire en province soit abandonnée.

Gertrude Kitembo, présidente de l’Assemblée provinciale du Maniema

Ces autorités ont ciblé Deo Nkusu puisqu’elles savent que le ministère qu’il pilote a aussi un droit de regard sur le fonctionnement des Assemblées provinciales et des gouvernements provinciaux. Et, ce n’est pas tout. Plusieurs fois élu député provincial à Matadi, au Kongo central (une fois député national), Deo Nkusu a été vice-gouverneur et gouverneur intérimaire. Il comprend bien les conséquences de cette situation.

Gertrude Kitembo



Dans d’autres provinces, les gouvernements provinciaux qui, curieusement doivent être contrôlés par les Assemblées, leur apportent tant soit peu une assistance. Dans l’ensemble, les élus du peuple et le personnel administratif broient du noir.

Leave a Reply

Your email address will not be published.