RDC: le député Crispin Mbadu adresse une question écrite au vice-Premier ministre des ITPR sur la route Manterne-Tshela

RDC: le député Crispin Mbadu adresse une question écrite au vice-Premier ministre des ITPR sur la route Manterne-Tshela

Délabrée, la route Manterne-Tshela donne du tournis à ses usagers mais aussi aux paysans qui vivent dans la contrée. Élu de Tshela, le député national Crispin Mbadu veut savoir pourquoi cette route importante est abandonnée. C’est ainsi qu’il adresse une question écrite au vice-Premier ministre, ministre des travaux publics, infrastructures et reconstruction.


Willy Ngoopos doit répondre à quatre questions:
Pourriez-vous nous exposer les raisons pour lesquelles cette route n’a été prise en compte ni par le programme présidentiel de 100 jours ni par le budget annuel 2020; pourquoi ne pas accepter la ligne de crédit à louer au tronçon Boma-Muanda presque entièrement réhabilité, à celui de Manterne-Tshela qui nécessite une réhabilitation urgente? Un nouveau péage sur la route nationale 1 est-il vraiment justifié? Qu’en est-il du contrat conclut entre Afritec et l’Office des routes pour la réhabilitation du même tronçon pour la réhabilitation du même tronçon et comment s’articule la collaboration entre ces deux entreprises pour honorer chacune sa part de contrat?

Le député Mbadu explique au vice-Premier ministre que cette route qui est la seule voie pour atteindre Tshela via le territoire de Lukula et Moanda est dans un état catastrophique.
Samedi 7 mars dernier, le gouverneur du Kongo central Atou Matubuana a lancé les travaux de suppression des bourbiers et de mise en état de la bretelle Manterne – Nsioni (59km).  »Il nous faut une solution durable et à long terme », estime le député Mbadu.

Leave a Reply

Your email address will not be published.