Coronavirus: le ministre provincial de la Santé du Kongo central interpelle les médias qui monnaient la sensibilisation

Coronavirus: le ministre provincial de la Santé du Kongo central interpelle les médias qui monnaient la sensibilisation

Depuis l’annonce du Covid-19 en RDC, les acteurs de la société civile et les politiques conscients de la dangerosité de la pandémie sollicitent les médias pour sensibiliser les habitants. Au Kongo central, cette volonté se butte aux médias déjà habitués à monnayer leurs espaces pour survivre. Ministre de la Santé, Nestor Mandiangu les interpelle.


 »Devenez des personnes autres. Parce que vous exigez de l’argent avant qu’une personne intervienne. Pour le moment, faites des sacrifices pour assurer la communication afin que notre population comprenne ce qui est nécessaire pour lutter contre la maladie », conscientise le ministre de la Santé. Il était invité de la radio Vuvu-Kieto à Mbanza-Ngungu.
Dans les médias du Kongo central, être invité du journal ou de certaines émissions implique souvent payer de l’argent. Un médecin chef de zone s’en est aussi plaint. Mais les professionnels des médias ont des explications.  »Nous sommes pauvres, si nous ne le faisons pas comment survivre et quelle explication donner au patron », se demande un directeur des programmes.  »Ils viennent faire la publicité de leur personne même s’ils parlent de Coronavirus, cela se paie », se défend un journaliste.

Appel au gouvernement provincial

Célestin Bibimbu est coordonnateur du Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication au Kongo central.  »La lutte contre le coronavirus exige la mobilisation de tous. C’est en principe maintenant que les médias ont l’obligation d’accompagner les autorités du pays dans la lutte contre cette pandémie en multipliant des émissions pour sensibiliser les populations », rappelle-t-il.  »Le coronavirus devrait être considéré comme un des thèmes à exploiter dans des émissions de santé avec comme particularité : une large diffusion des messages à des heures stratégiques, poursuit-il. Il est vrai que certains médias éprouvent des contraintes sur le plan de la mobilisation des ressources financières. Si chaque gouvernement provincial pourrait octroyer un appui financier substantiel aux médias, le problème d’exiger de l’argent avant toute diffusion des messages à caractère éducatif ne devrait pas se poser. »
Le Coronavirus a déjà fait trois morts et contaminé 45 personnes à Kinshasa, contigue au Kongo central, province dont beaucoup d’habitants n’observent pas les mesures d’hygiène. Pour certains, le Coronavirus est un leurre.

Leave a Reply

Your email address will not be published.