Coronavirus: des chauffeurs de poids lourds passeurs des habitants au Kongo central pris la main dans le sac

Coronavirus: des chauffeurs de poids lourds passeurs des habitants au Kongo central pris la main dans   le sac

Depuis que le 25 mars, le gouvernement provincial du Kongo central a rendu opérationnel un point de contrôle de température à Mingadi, au Kongo central. Il concerne les routiers pour s’assurer qu’ils ne présentent pas de signes du Covid-19. Malheureusement, ils en profitent pour faire passer des milliers de personnes qu’ils cachent dans leurs remorques. Première interpellation de certains parmi eux. Ils doivent payer des amendes.

Coup de filet des services de sécurité. Ces chauffeurs passeurs ne croyaient pas être pris. Atou Matubuana, le gouverneur du Kongo central annonce des sanctions.

Le gouverneur du Kongo central Atou Matubuana

Depuis le 24 mars dernier, Félix Tshisekedi a isolé Kinshasa contaminé par le Coronavirus (quatre morts et 54 personnes atteintes selon les chiffres officiels). Malheureusement, les routiers autorisés à circuler pour approvisionner Kinshasa et le Kongo central facilitent les mouvements des passagers. Ils l’ont déjà fait à plusieurs milliers de personnes en intelligence avec des agents de sécurité. Mais quelles sanctions pour ces derniers?

Leave a Reply

Your email address will not be published.