Coronavirus : la mairie de Matadi fait le ménage devant la morgue de Kinkanda

Coronavirus : la mairie de  Matadi fait le ménage devant la morgue de Kinkanda

La mairie de Matadi a procédé ce samedi 28 mars à la démolition de tous les maisons commerciales placées autour de la morgue de Kinkanda. Objectif : créer plus d’espace autour de l’unique reposoir de la ville pour y faciliter notamment la distanciation sociale, un des moyens de se prémunir du coronavirus

Les alentours de la morgue ont des allures d’un champ de ruine ce samedi. Tout est sans dessus dessous. Toutes les maisons commerciales : boutiques, cabines téléphoniques, pompes funèbres, bars, etc sont détruis sans ménagement. Les gravats sont déposés dans un camion de la mairie. Les tenanciers, eux, récupèrent ce qui peut encore l’être. Tous sont déguerpis. A la manœuvre le maire, masque au visage et matraque en mains. A ses côtés, le commandant de la police ville de Matadi et plusieurs de ses éléments. « Nous devons nous prémunir du Covid-19. Cette opération se veut un moyen d’éviter la promiscuité autour de la morgue. Ça vaut la peine », conscientise Pathy Nzuzi.

Réactions diverses

Pour lutter contre le coronavirus, le président Félix Tshisekedi a décidé entre autres que les obsèques se dérouleront à la morgue avec un nombre réduit de personnes s’en suivra immédiatement l’inhumation avec un nombre réduit d’accompagnateurs. Cette mesure n’est malheureusement pas respectée. Illustration ce samedi. La morgue était noire de monde sans aucune distanciation sociale.

Pour ne rien arranger, la présence des activités commerciales.  »Elles accentuent la promiscuité « , lance un chauffeur de taxi de passage devant la morgue, faisant un signe de la main au maire pour le féliciter. Les vendeurs eux sont mécontents. « Nous avons certes été avertis mais il fallait nous trouver un autre cadre pour exercer. Comment allons-nous vivre dans ce contexte difficile de coronavirus ? », se demande une vendeuse de friperie.

Ne plus jamais pleurer les morts à la cité


« La décision du maire d’assainir les environs de la morgue est un prélude à la décision prochaine du gouverneur de ne plus observer les funérailles qu’à la morgue même après la crise de la pandémie du Covid-19 « , renseigne une source journalistique. Selon cette même source, le funérarium placé devant la morgue sera élargi. On pourra y organiser dans les prochains jours des obsèques pour au-moins dix personnes, adultes et enfants.

Avec 65 cas et six morts, la RDC voit chaque jour le nombre de personnes atteintes du coronavirus s’accroître. Si la Pandémie ne touche pour l’heure que Kinshasa et l’Ituri avec un cas, le spectre de ce virus mortel plane plus que jamais sur le Kongo central et sa capitale Matadi, situés aux portes de Kinshasa.

Leave a Reply

Your email address will not be published.