Obsèques du directeur Mbakulu: émoi et pleurs

Obsèques du directeur Mbakulu: émoi et pleurs

Malgré que le nombre de personnes est désormais limité aux funérailles en raison du Coronavirus, la grandeur du directeur Joseph Mbakulu a dérogé à la règle. L’émotion était forte.

Pas de cérémonie, sortie du corps, une toute petite haie d’honneur, le char funèbre qui porte la bière du directeur de la Radio télévision nationale congolaise (RTNC) Haut-Katanga faufile sur la route jonchée de nid-de-poule de l’hôpital provincial de référence de Kinkanda. Les pleurs de nombreux gens aux abords de la route qui auraient voulu lui réserver des obsèques dignes, celles d’un colosse, d’un homme bien.

Des jeunes garçons et filles, des papas et des mamans accouraient saluant le corbillard en signe d’aurevoir. Ils ont profité de l’embouteillage au rond point Kinkanda pour entourer le corbillard. Une maman a piqué une crise. La police a dispersé les gens, il faut respecter les mesures prises par le président de la République pour se prémunir du Coronavirus: les dépouilles mortelles sont conduites directement de la morgue jusqu’au lieu de l’inhumation en nombre restreint d’accompagnateurs. »

 » Adieu mon mari »

Malgré cela, une bonne poignée s’est retrouvée au cimetière de Boko, à 4 km de Matadi. Parmi eux des notables:Muller Luthelo,Pierrot Mvumbi,Jean-Claude Mavambu,Mabaro Mabanga,Anne-Marie Niati…
Son épouse, une femme forte.Ces mots dans un français limpide font éclater en sanglots l’assistance: ‘‘Je ne suis pas éloquente pour dire ce que je ressens. Un jour viendra, je te retrouverai là haut. Car, tu es maintenant l’étoile la plus brillante au firmament. Je te retrouverai et nous nous quitterons jamais. Adieu mon mari. »  »Tu étais jusqu’au-boutiste, un homme craignant Dieu et très engagé dans son oeuvre, intelligent et sage. La prospérité t’accompagnait partout. Tu trouvais toujours grâce auprès des autorités exactement comme Joseph, fils de Jacob. Tu étais pour nous un modèle de vie, un exemple à suivre. Tu es parti très tôt », regrette Dieu-merci Mbakulu, son fils.

Intéressant parcours

C’est le 24 mars, le jour du 51 ème anniversaire de la mort d’un autre Joseph qu’il aimait beaucoup, Kasavubu, premier président de la RDC que Joseph Mbakulu s’est éteint des suites de maladie. Il a été enseignant en primaire et au niveau supérieur, conseiller politique au gouvernorat de province et au Haut Conseil de la République/Parlement de Transition, membre de JED, rapporteur à la Conférence nationale souveraine, diacre à CBCO/Safari à Matadi, journaliste, chroniqueur, animateur, président de l’UNPC/Bas-Congo, directeur de la Radio télé Matadi, de la RTNC kongo central et Haut-Katanga, un amoureux de football.
Né dans une fratrie de dix enfants, il quitte la terre des humains à 68 ans.

3 Responses to "Obsèques du directeur Mbakulu: émoi et pleurs"

  1. Innocent Bulambembe  7 avril 2020 at 16:59

    Il a été pour nous un guide, un conseiller.
    Repose en paix Mbuta!

    Répondre
  2. Heritier tamba  3 avril 2020 at 17:18

    je manque des mots, je regrette car la presse du kongo centrale vient de perdre un baobab. il a fallut qu’on lui réserve des hommages digne de son rang mais, la réalité actuelle du covid19 nous n’oblige pas de le faire.
    Que dire encore? (Paix a ton âme notre baobab) que la terre de nos ancêtre vous soit douce et légère.

    Répondre
  3. Benita Sambu  1 avril 2020 at 2:30

    Hommage au directeur Mbakulu! Que son âme repose en paix…

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published.