La morgue de Matadi et ses environs désinfectés pour lutter contre le coronavirus

La morgue de Matadi et ses environs désinfectés pour lutter contre le coronavirus

La société Dynamis SA vient de désinfecter ce 2 avril la morgue de Kinkanda et ses environs. L’opération qui concerne les milieux publics de la ville et de la province s’inscrit dans le cadre du Programme environnemental d’assainissement du Kongo central (PEAKC).


« Fumigation, Nébulisation, atomisation », voilà les trois opérations effectuées dans et autour de la morgue de Kinkanda par la société Dynamis SA. Le matériel est pimpant neuf, les pesticides non toxiques, les deux agents commis à la tâche protégés de la tête aux pieds. Les techniques, elles , ont été apprises en Turquie. Le numéro 1 de Dynamis SA y a récemment séjourné. . L’entreprise coordonne le Programme environnemental d’assainissement du Kongo central, un programme du gouvernement provincial né il y a trois ans. « En attendant les actions d’envergure à venir du gouvernement provincial, nous avons décidé de passer à l’action. Le Covid-19 guette notre province, voilà pourquoi nous agissons comme ailleurs dans d’autres pays », explique Jadot Ngoma, responsable de Dynamis SA.

La morgue d’abord

Autour de la morgue, tout est rasé. Même les pompes funèbres ont reçu un ultimatum pour quitter les lieux. Le maire a poursuivi ce jeudi son opération de démolition des étales placées autour de l’unique reposoir de Matadi. Les obsèques s’y déroulent désormais sur place. Une mesure prise par le président Félix Tshisekedi dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. « La morgue est un milieu à risque. Les dépouilles y entreposées sont susceptibles de contaminer. Raison pour laquelle nous y débutons notre action. Avec la fumigation par exemple, la fumée permet de désinfecter et la morgue et jusqu’à 500 mètres autour », explique Jadot Ngoma.

Lieux publics dans le viseur

« Désinfecter la morgue de Kinkanda est une très belle initiative », louent chauffeurs de taxis et riverains. Bahati Omari, lui, est chef de Bureau assainissement : » La morgue est un milieu propice aux (culture ou multiplication) bactéries ; une pareille opération vaut son pesant d’or. » « Mais la ville est grande autant que la province », fait remarquer un Matadien présent lors de l’opération. Le gouvernement provincial en est conscient.  » Tous les lieux publics sont dans le collimateur de l’exécutif provincial qui va débloquer des fonds pour désinfecter les marchés et autres lieux publics de Matadi et de la province », rassure Gérard Biyudi, directeur de cabinet au ministère provincial de l’Environnement.

La RDC recense à ce jour plus de 100 cas confirmés de Covid-19. Si Kinshasa et le Kivu sont déjà touchés, le Kongo central est encore épargné. « Mais il ne faut pas baisser la garde », conseille Docteur Goethe Makindu », Médecin chef de zone de santé de Matadi.

Leave a Reply

Your email address will not be published.