Point de contrôle de température du Kongo central: un cas avéré de Coronavirus

Point de contrôle de température du Kongo central: un cas avéré de Coronavirus

Le point de contrôle de température de Mingadi au Kongo central est salutaire. Il a pu suspecter un jeune qui a été testé positif au Coronavirus. Mais les efforts sont annihilés par la corruption des agents de l’ordre et la légèreté des chauffeurs.


N’eût-été ce point de contrôle de température, ce jeune qui provenait de Selembao à Kinshasa serait entré au Kongo central. Il avait été suspecté par les professionnels de la santé commis à ce poste, il y a peu avec trois autres personnes. Mis en quarantaine, à Cescom ONG,à Kingantoko au Kongo central, les prélèvements étaient envoyés à l’Institut national de recherche biomédicale (INRB). Les résultats sont désormais connus: un cas positif. Lui et les autres sont transférés à Kinshasa.  »Voilà jusqu’où nous devons être prudents, écouter ce qui est dit  », interpelle Nestor Mandiangu, ministre provincial de la Santé.

Pots-de-vin

Être prudents oui, mais la frontière est poreuse. Beaucoup font montre de subterfuge. Ils s’infiltrent par des voies secondaires favorisées par des chauffeurs et des agents de l’ordre. Une habitante de Moanda en provenance de Kinshasa a regagné la cité côtière.  »Nous sommes passés la nuit à trois à bord d’un véhicule tout terrain (4×4) sans être contrôlés, avoue-t-elle. Les policiers nous ont eux-mêmes accompagnés à la frontière après leur avoir donné de l’argent . Ils nous ont dit qu’ils n’avaient pas encore mangé. »
C’est surtout la nuit que les policiers se font de l’argent.  »Ce sont des agents de l’ordre ou de désordre car,ils m’ont demandé 10.000fc(5,2$) »,se demande une infirmière qui regagne sa maison.  »Arrêtez d’agir ainsi. Cette maladie est dangereuse », avertit le ministre. Aux habitants, il leur demande  »de rester chez eux ». Un appel qu’il lance sans succès depuis deux semaines.

La RDC a enregistré le 3 avril 2020,134 cas et a déclaré onze décès de Covid-19.
‘Sans des mesures fortes,le Kongo central demeure en perpétuel danger »,soutient un journaliste qui propose  »qu’on laisse la frontière ouverte et que tout le monde passe après avoir été soumis au contrôle ».

One Response to "Point de contrôle de température du Kongo central: un cas avéré de Coronavirus"

  1. Michel  3 avril 2020 at 16:50

    D’AUTRES TÉMOIGNE QUE, LES KINOIS ONT AUSSI COMMENCER A UTILISER LE TROCON DE RAIL POUR SE DIRIGER VERS KASANGULU. C’EST REGRETTABLE POUR LE CONGO

    Répondre

Leave a Reply to Michel Cancel Reply

Your email address will not be published.