Hommage à MPD, Mbakulu Pambu Diana par Bellidée Bunga

Hommage à MPD, Mbakulu Pambu Diana par Bellidée Bunga

Tu as bercé notre jeunesse dans les années 1975-78 à Kisangani avec ta voix envoûtante sur la Voix du Zaïre/Kisangani alors que tu suivais tes études en Psychologie du Travail à l’ UNIKIS. Dans ton émission du dimanche matin, tu prônais l’unité, l’amour et le travail. Je me rappelle encore l’indicatif de l’émission, la chanson  »Pambindoni » de Bella-Bella avec l’animation de beto na beto. Tu faisais la fierté de la communauté Kongo dirigée à l’époque par mon défunt Papa Bunga Baka Matthieu.
C’est toi qui m’a donné le goût de faire la radio.
20 ans après, j’ai pris ta place avec le même micro de la RTNC/Kisangani pour marquer à mon tour l’univers médiatique de Kisangani avec mes émissions et mes journaux parlés et télévisés. Cela m’a mené très loin dans la réussite.
Je te dois tout cela puisque c’est toi qui m’a inspiré. Merci beaucoup MPD.
Je t’ai retrouvé en 2007 à Matadi. Toi comme DP de la RTNC/Matadi et moi comme Directeur de Cabinet ministériel au Gouvernement Provincial du Bas-Congo sous Mbatshi et Déo Nkusu.
J’ai beaucoup apprécié ton charisme, ta foi en Dieu et ton sens de responsabilité. On a bien travaillé pour l’intérêt de la RTNC/Bas-Congo.
Ah!, ce dernier épisode. Quelle peine. J’étais parmi les derniers à avoir échangé avec toi au téléphone à Lubumbashi. A mon appel, tu me disais avec une voix enrouée que tu étais malade, tu n’as pas travaillé.
Deux jours après, tu m’as répété la même chose. L’enthousiasme que tu affichais au téléphone avait disparu. Même ta phrase légendaire  »beto ke mbote na ngolo ya Nzambi », tu ne l’as plus prononcée. Je suis toujours souffrant Bellidée m’as tu répété.
Deux jours après, ton téléphone ne passait plus. Un cadre de la RTNC/L’shi que j’ai appelé me dira que tu as été évacué d’urgence à Kinshasa, puis à Matadi.
Depuis lors, mes appels ne t’atteignaient plus. C’est soit Madame ou un enfant qui me répondait, Papa dort, papa prend les produits, Papa se fait soigner, rappeller plus tard… Je n’ai plus jamais écouté ta voix jusqu’à ce jour fatidique de ton départ de ce monde.
Les images et le contexte de tes obsèques, traduisent ce que tu as été toute ta vie: un homme sobre, discret et sans souci d’honneurs. J’aurais bien voulu assister à tes obsèques. Dommage, corona oblige, je me contente de ces tristes images du cimetière de Boko.

Dernière chose, je me rappelle que tu me disais souvent au téléphone : Bellidée, je suis au bout. Qu’on me donne ma retraite.  » Mu zona vutuka munu na Matadi mu kuenda vunda mu. »
Hélas, ta compétence, ton professionnalisme et tes qualités ont fait que la RTNC s’obstine à te garder en fonction malgré ton âge.
MPD, tu aimais Dieu, tu l’as bien servi comme tu as servi la communauté. Tu as choisi de partir au mois de mars comme le Président Kasavubu dont tu défendais les valeurs. Repose en paix, nous ne t’oublierons jamais MPD. Adieu Grand-Frère

Par Robert Bellidée Bunga/Directeur de la Redevance à la RTNC Kinshasa.

Leave a Reply

Your email address will not be published.