158 adeptes de BDM liberés grâce à quelques élus du Kongo central

158 adeptes de BDM liberés grâce à quelques élus du Kongo central

Après une séance de travail Marathon entre des députés provinciaux et nationaux du Kongo central, le commandant de la Police ville de Kinshasa et le ministre des Droits humains, des adeptes de BDM sont libres. Certains sont déjà en route pour le Kongo central.

Inspection générale de la police à Lingwala! Des bus attendent les adeptes de BDM. Ils quittent Kinshasa le 26 avril. ‘ Ils sont huit femmes, des enfants de 5 ans, 7 ans,12 ans et 134 adultes »,fait savoir Nelly Muinga,députée nationale. Seuls 45 autres se présenteront devant la justice. Ils sont identifiés comme des meneurs. D’autres ont été surpris avec des armes (calibre 12).
Les images de leur arrestation le 24 avril ont choqué les députés. Albert-Fabrice Puela, Nelly Muinga, Papy Mantezolo, Modero Nsimba du côté des députés nationaux et Matusila, Edmond Luzolo, Papy Mambo, Rachel Dianzanguka,Joseph Mambweni ,Masumbu Baya du côté des députés provinciaux. Ils ont agi avec tact pour réussir à libérer les Makesas (soldats de BDM).  »Ils sont à féliciter car, ils ont abattu un grand travail.C’est ça le travail d’un député », applaudit Deo Nkusu, ministre des Relations avec le parlement, élu du Kongo central.

Des poursuites

Ces députés ont obtenu de l’inspecteur provincial de la police la condamnation des actes de pillages et de vandalisme perpétrés dans la maison de Ne Muanda Nsemi.  »Il a promis de mener des enquêtes pour identifier tous ceux qui ont eu à prendre des biens de l’honorable Ne Muanda Nsemi et ils subiront la rigueur de la loi », explique Albert-Fabrice Puela.
Ces adeptes de BDM rentrent à Tshela, Boma, Moanda, Lukula, Luozi, Songololo, Mbanza-Ngungu,Madimba,Sekebanza…
Les 45 autres se présenteront dès lundi 27 avril au parquet.

Leave a Reply

Your email address will not be published.