Matadi : trois patients de Covid-19 prennent le large

Matadi : trois patients de Covid-19 prennent le large

Ils font partie de la deuxième vague des cas confirmés de Coronavirus à Matadi, au Kongo central. Sur les quatre, un est décédé et inhumé tandis que les trois autres se sont évanouis dans la nature ce dimanche.


« Nous lui apportions ses médicaments ce matin lorsque nous avons constaté son absence à l’hôpital provincial de référence de Kinkanda », se désole un professionnel de la santé.
Les deux autres qui habitent Nzanza, un quartier populeux de la ville portuaire ont aussi déserté leurs domiciles ce même dimanche. « Nous n’avions même pas pu décontaminer leurs résidences suite à leur refus et voilà que tous les deux ont pris le large », explique-t-il.

Cavale dangereuse

Le 1er mai, quatre autres cas confirmés de Covid-19 viennent s’ajouter aux deux premiers déclarés le 27 avril. Faute de lieu d’isolement, tous les malades sont pris en charge confinés chez eux, un est malheureusement décédé et un seul est suivi à l’hôpital provincial de référence de Kinkanda. Alors que les travaux d’aménagement du lieu d’isolement dans l’ex centre de santé Dong Fang s’accélèrent, les trois malades décident de se soustraire de la prise en charge de l’équipe de riposte du Covid-19. Celui de l’hôpital a disparu et les deux autres ont fui leurs domiciles.

Beaucoup de personnes nient l’existence de la maladie. Ceux qui sont testés positifs embouchent la même trompette. Celui de Ngombe en confinement chez lui, à en croire un professionnel de la santé, a intoxiqué les habitants de son quartier qui ont caillassé l’équipe de la riposte. Sans masque, il supervise des travaux de construction que réalisent cinq maçons. Pourtant la RDC compte déjà 33 décès et 674 patients.

Danger

La police a été saisie.  » La police est à leurs trousses et si tout va bien, ils passeront tous la nuit dans le lieu d’isolement choisi pour, car les travaux d’aménagement sont quasiment terminés », rassure le professionnel de la santé. Dans l’entre-temps, ils se pavanent peut-être dans les rues de Matadi faisant circuler le virus. Connus seuls des professionnels de la Santé, ils sont devenus un danger pour des milliers d’habitants.  »Il faut porter le masque », avait conseillé le 27 avril dernier le gouverneur Atou Matubuana aux habitants à l’annonce du premier cas de Covid-19 au Kongo central. C’est à présent parmi les grandes solutions pour éviter la contagion.
Quand aux deux premiers cas, ils sont en bonne évolution et suivi de près.

3 Responses to "Matadi : trois patients de Covid-19 prennent le large"

  1. FitzEmmanuel MABUAKA N'KUNKU  5 mai 2020 at 9:40

    Jean Luyindula, quel est le rôle de la presse dans la prévention contre cette pandémie Covid_19 au kongo central? Nous sommes dans une Ville portuaire où il y a trop de Touristes, importateurs, exportateurs ou autres hommes d’affaires et le Kongo central a plusieurs zones frontières avec l’Angola et le Congo_Brazza puis avec la porosité qu’il y a entre kin et bandundu. c’est une affaire mondiale et cela nécessite l’unisson du peuple et résidents de Matadi au lieu toujours de voir les autres.
    Voyez la densité et la promiscuité qu’il y a dans notre Ville de Matadi avant de jeter la pierre sur les autres. Etre de la presse, signifie avoir des analyses, des recherches et des réflexions mûries avant toute publication.

    Répondre
  2. JEAN LUYINDULA MBILA  4 mai 2020 at 19:24

    Tout ça c’est le fruit du manque d’anticipation de la part des décideurs du Kongo Central. Ils ont attendu que les premiers cas s’annoncent pour enfin commencer à aménager un site d’isolement des malades. c’est regrettable

    Répondre
  3. Albert KISUKIDI  4 mai 2020 at 9:07

    l faudra les considérer comme d’éventuels assassins génocidaires

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published.