Kongo central: des fonds alloués aux prisons seraient détournés

Kongo central: des fonds alloués aux prisons seraient détournés

L’argent alloué au fonctionnement des prisons du Kongo central par le gouvernement de la République serait détourné. Saisi du dossier, le Parquet général près la Cour d’appel du Kongo central vient d’ouvrir une information judiciaire.


Deux personnes, apprend-on, des sources proches du Parquet général, font déjà les frais de ce présumé détournement: le gardien de la prison centrale du Camp Molayi de Matadi et le chef de division provinciale de la justice. Ils ont été interpellés.
Pour en avoir le coeur net, le Parquet général vient d’envoyer une réquisition auprès d’une banque de Matadi. Celle-ci pourrait apporter un peu plus de lumière sur ce détournement présumé.

Une enquête qui fait peur

En mars dernier, le député national Adrien Phoba avait sur la Radio Télé Zola, une chaîne de Matadi, accusé le ministre provincial de la Justice de surfacturer les achats de vivres de pensionnaires de différentes maisons carcérales de la province. L’élu de Boma avait même exigé la démission du ministre.  » « Le rôle du ministre provincial de la Justice n’est pas de nourrir les prisonniers, mes attributions sont autres, s’était défendu Edouard Samba. Et, s’il y eu des morts dans la prison notamment de Matadi, ce n’est pas de la faute du Ministre provincial de la Justice ».

En dehors de la prison de Luzumu réhabilitée, les prisons du Kongo central sont au fil des années devenus des mouroirs. En plus de la surpopulation et les bâtiments vétustes, le problème de malnutrition est une réalité à cause d’une alimentation maigre avec leurs corollaires les maladies qui font beaucoup de victimes.
Ces enquêtes font déjà peur.

Leave a Reply

Your email address will not be published.