Matadi: présentés à la presse, les deux guéris du Coronavirus témoignent

Matadi: présentés à la presse, les deux guéris du Coronavirus témoignent

Ils sont officiellement guéris du Coronavirus, le Congolais Bakala et l’indien Mozia ont été présentés aux médias au cours d’une conférence de presse du gouverneur tenue dans sa résidence officielle mardi 19 mai 2020. Les deux guéris témoignent.


Émus, visiblement éprouvés par la longue période de confinement, les deux premiers guéris du Coronavirus sont entrés dans la salle de banquet de la résidence du gouverneur entourés des deux médecins chef de zones de santé de Matadi et Nzanza. Masques sur le visage, ils ont une joie mêlée d’appréhension car devenus l’objet de toutes les attentions. L’un après l’autre, Atou Matubuana les présente aux journalistes. A chacun d’eux, il remet une attestation de guérison émanant de l’INRB. Bakala, agent à la Midema habitant le quartier Ngombe à Matadi est le premier à prendre la parole, d’une voix nasillarde: » le Coronavirus existe bel et bien. J’en ai été victime, affirme-t-il. Je n’y croyais pas, mais le résultat venu de l’INRB ont mis en évidence que j’étais contaminé. Pendant plusieurs jours, j’ai été pris en charge au Centre d’isolement en face du Camp Redjaf sous la supervision du Docteur Goethe Makindu. C’était difficile pour moi, mais après avoir suivi le traitement, je suis déclaré aujourd’hui guéri, je rends grâce à Dieu et je remercie le gouverneur, l’équipe de riposte et tous ceux qui nous ont soutenus de quelque manière que ce soit. Que la population ne se trompe pas, la Covid-19 est là, protégez-vous-en « .
L’indien Mozia lui est moins bavard. Il semble intimidé car désormais sur la sellette. « J’étais contaminé et confiné chez moi.
La maladie m’avait épuisé. Mais, j’ai respecté le traitement et le confinement. Voilà le résultat, l’INRB m’a déclaré guéri, je dis merci à tous pour le soutien », confie-t-il.

Beaucoup d’hypothèses

Le 27 avril, Mozia et Bakala étaient déclarés premiers malades de Coronavirus au Kongo central. L’origine de leur contamination cependant n’a jamais été élucidée. Où, comment et par qui ont-ils été contaminés ? Pas de réponse précise à ce jour et les hypothèses sont multiples, car les deux hommes n’avaient pas effectué le déplacement de Kinshasa depuis le début de la pandémie. D’après Atou Matubuana, « Mozia, vendeur dans un magasin, aurait été en contact avec des personnes venues de Kinshasa quand ceux-ci sont venus déposer de la marchandise à Matadi. Quant à Bakala, le gouverneur croit dur comme fer qu’au niveau de la Midema probablement au port, ce dernier aurait eu lui aussi avec des personnes venues de Kinshasa ».

Covid-19 une réalité

Pour Matubuana, « le témoignage de deux premiers guéris est assez éloquent et prouve que la maladie est là, mais qu’il faut vite se présenter à l’hôpital où appeler un médecin en cas de symptômes tels que fièvre, toux sèche, maux de tête, etc…pour une prise en charge efficace et efficiente ».
Quand aux allégations de négociation entre des familles et le gouvernement pour déclarer malades des personnes non infectées moyennant 4 000$, le chef de l’exécutif provincial prévient : » Ce sont des rumeurs sans fondement véhiculés dans les réseaux sociaux. Les auteurs de ces actes, une fois appréhendés, seront déférés devant les tribunaux ».

Leave a Reply

Your email address will not be published.