Covid-19 : Matadi a vécu sa première journée de confinement

Covid-19 : Matadi a vécu sa première journée de confinement

Le confinement a bel et bien débuté vendredi 22 mai à Matadi, au Kongo central. S’il y a eu quelques poches de résistance, la majorité des habitants sont restés chez eux.

D’habitude bruyantes, les grandes artères de Matadi sont silencieuses en ce debut de confinement. On n’y voit que des barricades de la police. Les quelques silhouettes aperçues vendredi sont celles des personnes munies de jeton spécial Covid-19, une sorte d’autorisation de travail pendant les trois jours délivré par la mairie. Elles sont soit à pieds, soit à bord de deux, quatre roues ou camions. A Kinkanda, Soyo, Ciné palace, Centre-ville, Damar, Nzanza, Belvédère, Minkondo, Buima ou Mvuadu, les commerces sont rester fermés, les habitants cloîtrés chez eux. Bref, Matadi a vraiment ressemblé à une ville fantôme ce 22 mai. Autorisés par contre à ouvrir, quelques officines pharmaceutiques, hôpitaux, boulangeries notamment l’ont été.

Des couacs

Marché Mvuadu

Si le confinement a été suivi dans l’ensemble par les Matadiens, certains l’on boycotté. A Mvuadu, des jeunes ont envahi la Route Nationale numéro 1, jouant même au foot et déclarant être contre le confinement. « Nous n’allons pas rester à la maison. Qu’allons-nous manger? », râlaient-ils. Mais ils n’ont pas fait longtemps sur la chaussée, car la police patrouillait. A l’intérieur du marché cependant, des vendeurs comme des acheteurs étaient visibles.

Barrière de la police près de la morgue de Kinkanda

Plusieurs personnes ont aussi bravé l’interdit. Elles ont accompagné le corps d’un député à la morgue de Kinkanda. D’autres, ont suivi le cortège du gouverneur qui circulait dans la ville pour raison de service.

Au quartier Nord, non loin du stade, des policiers ont essuyé de jets de pierres. Certains relais communautaires ont eux, été victimes d’injures.

Vers 18 heures, le peu de gens encore visibles dans les rues, ont vite regagné leurs domiciles pour échapper au couvre-feu. Il va de 19 heures à 5 heures trente.

Leave a Reply

Your email address will not be published.