Les 37 ans du pont Maréchal fêtés sur fond de mise à la retraite honorable de neuf agents à l’OEBK

Les 37 ans du pont Maréchal fêtés sur fond de mise à la retraite honorable de neuf agents à l’OEBK

L’Organisation pour l’équipement de Banana-Kinshasa (OEBK) procède au départ à la retraite de neuf de ses agents. La cérémonie couplée au 37e anniversaire du pont Maréchal, a vécu dans l’enceinte de la direction générale de l’Organisation à Matadi, au Kongo central jeudi 11 juin. Une première depuis plusieurs années.


Ils ont fière allure dans leurs belles tenues ces neuf retraités, tous hommes. Certains ont invité leurs membres de famille. Ils se tiennent chacun à côté d’un congélateur, cadeau du comité directeur de l’OEBK. Mais le plus important est ce chèque symbolique de leur frais de retraite qui leur est remis par Ndamba Masunda, ministre provincial des Transports, au nom du comité Mansi.  »Je ne peux que vous souhaiter longue vie et bon usage des moyens mis à votre disposition afin de passer les dernières années de votre vie dans la paix et loin de tout soucis », encourage-t-il. Pendant plusieurs années, ces agents se sont affairés aux travaux de repeinturage du pont Maréchal pour les uns et divers travaux de maçonnerie pour les autres. Leur vigueur et intelligence ont donc marqué les esprits.  »Une telle attitude traduit leur attachement à l’outil du travail et mérite un encouragement, pourquoi pas des médailles d’or », encense Gommaire Mansi, directeur général de l’OEBK visiblement heureux. Il vient de gagner un grand pari. En effet, c’est en 2013 que le dernier agent de ce service public est allé en retraite.  »Ce que l’OEBK vient de faire doit servir d’exemple pour d’autres entreprises qui, en maintenant longtemps les retraités à leurs postes prennent en otage les biens publics confiés à ces retraités dans l’exercice de leurs fonctions et pénalisent la jeunesse appelée à prendre leur relève », dénonce le ministre Ndamba.
A ce jour, 14 autres agents attendent encore.  »Ça sera fait de la bonne manière et bientôt », promettait il y a peu Mansi. Son comité a rejoint le souci de la délégation syndicale exprimé il y a neuf mois quand le nouveau comité prenait les rênes de l’OEBK.  »C’est le signe d’un nouveau souffle qui renaît et l’essence d’un climat de sérénité entre le comité directeur et la délégation syndicale », se félicite Jeannette Makiese, au nom de la délégation syndicale.

Reconnaissance

Les neufs retraités eux, sont sur un nuage. Ils vivent un véritable conte de fée. Albert Bamba est l’un d’eux: »La joie est immense parce qu’à l’issue de notre carrière nul n’a démérité. Nous sortons tête haute pour les loyaux services que nous avons rendus à notre chère organisation. »
Ils se disent reconnaissants à Dieu pour sa protection durant les travaux d’envergure qu’ils ont réalisé sur le pont Maréchal. Les neuf retraités ont aussi exprimé leur gratitude au directeur général Gommaire Mansi et aux autres membres du comité directeur « pour les avoir honorés », aux directeurs Madiata et Kalombo, leurs encadreurs et à tous les agents avec qui ils ont partagé des moments agréables voire difficiles.

Relève assurée

Fier de partir finalement à la retraite, les neuf retraités ne s’inquiètent pas outre mesure de l’avenir de l’organisation. Ils ont assuré leurs arrières. « Nous demandons à la génération montante, de se confirmer non par des vains discours mais par le savoir-faire lui transmis en prenant notamment le plus possible soin du pont Maréchal », conseillent-ils.
Des conseils qui trouvent preneurs et inspirent Grégoire Mavambu, un jeune travailleur. « Nous sommes fiers de nos aînés et ce qu’ils ont accompli nous inspire et nous pousse à ne penser que travail, travail bien fait, dit-il motivé. Nous allons donner le meilleur de nous-mêmes pour protéger surtout notre fierté, le pont Maréchal ».

C’est ce à quoi s’attelle le comité Mansi qui a reçu la mission du ministre national des Transports et voies de communication Didier Mazenga de redresser l’OEBK.

Leave a Reply

Your email address will not be published.