Covid-19: la Monusco offre des équipements de protection à la prison de Matadi

Covid-19: la Monusco offre des équipements de protection à la prison de Matadi

La Monusco par le biais de l’ONGDH la Fraternité des prisons remet le 27 juin des équipements de protection et de sensibilisation contre la Covid-19 aux pensionnaires de la prison centrale du camp Molayi à Matadi au Kongo central.


Le plaidoyer de la Fraternité des prisons donne des fruits :1600 masques réutilisables, deux thermo flash, deux rames de papiers duplicateurs, un mégaphone et des supports éducatifs en forme d’affiches. Pasteur Néhémie Nkusu, président provincial de cette organisation les a apportés aux bénéficiaires. La Fraternité des prisons pilote un projet de lutte contre le Coronavirus en milieu carcéral avec l’appui de la Monusco.  » Cette prison ne fait pas partie des douze concernées par ce projet. Néanmoins, notre plaidoyer a permis d’acquérir ces équipements auprès de la Monusco. Ils vont tant soit peu aider à endiguer la propagation du Coronavirus dans cette prison qui accueille pas mal de monde », se réjouit Nkusu.

Une bouffée d’oxygène

A ce jour, la prison centrale de Matadi a enregistré trois décès du à la Covid-19 pour un total de 11 cas. Les huit autres malades sont pris en charge par l’équipe médicale de la zone de santé de Nzanza. Mais la maladie risque d’exploser. De 116 échantillons prélevés et envoyés à l’INRB le 5 juin, six seulement ont été retournés. Les 112 autres résultats des échantillons prélevés chez des prisonniers traînent encore à Kinshasa. Les 54 malades tuberculeux, la promiscuité entre les 758 prisonniers et les mauvaises conditions carcérales n’arrangent rien à la situation préoccupante de cette prison. « Avec notre population carcérale, pas moyens de respecter la distanciation physique. Ces masques provenant de la Monusco sont donc une vraie bouffée d’oxygène pour le personnel de la prison et tous ses pensionnaires, même s’il nous faut davantage des moyens et d’équipements pour se protéger du Coronavirus, reconnait Jean Kalenga, directeur de la prison. Merci à la Monusco. »

L’ONGH Fraternité internationale des prisons s’est elle-aussi présentée avec une scie de long. « C’est pour aider la prison à couper le bois de chauffe que nous l’avons apportée . Nous nous battons pour acquérir carrément une tronçonneuse pour cette prison », annonce le pasteur Néhémie Nkusu.

Leave a Reply

Your email address will not be published.