Mbanza-Ngungu : une histoire de fille  »mal vêtue  » à la base d’une barbarie sans pareil

  

Le bus de l'UK brûlé /Photo Jean Luc

Le bus de l'UK brûlé /Photo Jean Luc

La tension est toujours forte entre les étudiants de l’Université kongo(Uk) et ceux de l’Institut supérieur pédagogique(Isp) de Mbanza-Ngungu à 215 Km de Matadi. Une fille   » peu habillée  » est la cause proche des échauffourées.Bus de l’Uk brûlé, homes, bureaux et autres locaux saccagés, tout baigne dans un bric à brac indescriptible au Campus de cette université. Plusieurs étudiants sont blessés. A l’Isp, les vitres du laboratoire sont cassées.

Très ému, les mots sont difficiles de sortir de la bouche de Flavien Makiese, Secrétraire général administratif. ‘’ Vers 21 h, les étudiants de l’Isp ont fait irruption à l’Uk. Ils ont coupé le courant et ont tout saccagés’’. Et d’ajouter d’un ton assez  triste : ‘’ Cette barbarie que je n’arrive pas à m’expliquer serait partie d’une affaire d’une fille mal habillée ‘’.

Une source raconte,  »cette fille de l’Uk habillée en mini-jupe était insultée à son passage par des étudiantes de l’Isp. Enervée, elle a rétorquée. Au marché, elle s’est attaquée à une étudiante qu’elle a reconnue parmi celle qui l’invectivait. Mal perçu par d’autres étudiants de l’Isp, ils ont opté pour des repressailles  ».

Jean-Aimé Kizika,Président des étudaints de l’Isp a refuté cet argumentaire. Pour lui,ce sont les étudiants de l’Uk qui sont la cause de ces dégâts.  » Ils avaient  molesté deux de nos étudiants et les autres sont allés à leur rescousse et ça dégénéré  ». Selon le Professeur Nsakala,Directeur général(Dg) de l’Isp, »il faut un rapport circonstancié pour relever les vraies causes de ce problème ». 

Présentement la tension ne faiblit pas. Les policiers en effectif très réduit et moins équipés n’arrivent pas à calmer la situation affirme une autorité de l’Uk qui souligne que la police aurait pu sauver certains biens.

Par solidarité, les étudiants de l’Uk, campus de Kisantu à 30 Km de Mbanza-Ngungu sont en route pour venir à la rescousse de leurs collègues, alerte un étudiant.

Ces échauffourées ont paralysé toute la ville. Les magasins sont fermés. Une jeune fille vendeuse dans un magasin confondue à une étudiante de l’Isp a été dénudée par les étudiantes de l’Uk signale un journaliste de Mbanza-Ngungu.

Selon l’histoire, les deux institutions d’enseignements se  regardent souvent en chiens de faïence.

Leave a Reply

Your email address will not be published.