|

Kisantu: une injustice qui tue le diocèse

 

 

 

 

 

l'imprimerie du diocèse de Kisantu/infobascongo

l'imprimerie du diocèse de Kisantu/infobascongo

La Société de distribution d’arts graphiques en Rd Congo(Sodac) du Diocèse de Kisantu au sud-ouest de Kinshasa tourne au ralenti à cause de l’importante  dette que lui doit le gouvernement central. Certains de ses employés sont déjà au chômage.

 

 

 

 

 Ce midi de juillet à la Sodac Kisantu à 245 Km de Matadi, le silence observé est révélateur. Seuls moins de dix agents visiblement pas très occupés travaillent.

Autrefois lieu mouvementé, il devient de plus en plus silence, la société ne sachant plus payer les travailleurs, d’autres sont en congé technique. ‘’ Sur les 42 agents de la Sodac, nous n’employons que ces derniers temps une dizaine’’, a fait savoir triste Nestor Kisembo, le Secrétaire général.

Cette situation se vit depuis plusieurs mois à cause notamment des dettes du gouvernement central en faveur de la Sodac. Selon un document contenant les réclamations de cette société du Diocèse de Kisantu, le ministère des finances lui doit 3.150.000$US. Il a été produit depuis 2008 pour son compte sans avoir payé 1.000.000 d’exemplaires de certificat d’immatriculation communément appelé ‘’carte rose’’ au profit de la Direction générale des impôts(Dgi) ce, pour un coût de 2.100.000$US. L’autre partie concerne 56.250 exemplaires de code des impôts produits en 2005 pour un montant d’1.800.000$US pour lesquels la Sodac n’a perçu que 1.800.000$US.

A cela s’ajoute la dette du gouvernement provincial du Bas-Congo sur des titres valant espèces en faveur des territoires de Kasangulu, Kimvula et Madimba pour 3.551$ US.

Le dimanche après l’ordination des Diacres et des Prêtres du Diocèse de Kisantu, Mgr l’Evêque Fidèle Nsielele a  interpellé Deo Nkusu, le Vice-gouverneur à propos de ces créances. Ce dernier a visité aujourd’hui cette imprimerie est a déclaré que le gouvernement provincial honore dès ce mardi ses dettes. S’agissant de la part du gouvernement central, il a promis voir les autorités compétentes pour que la situation soit décantée. Pour lui, c’est une injustice criante. La ‘’carte rose’’ que Sodac livre à 35$US est revendue par la Dgi à 100$US.

Grâce à ce que gagne le Diocèse, il arrive à réaliser beaucoup de travaux notamment dans les différentes paroisses. Pour l’heure, la cathédrale de Kisantu qui est entrain d’être réhabilitée a besoin des bancs. Lors de la cérémonie d’ordination un appel a été lancé aux personnes de bonne volonté.’’ C’est aussi parce que le Diocèse est en difficulté’’, a confirmé un fidèle.

La Sodac qui existe depuis 1901 a déjà imprimé les certificats de l’école primaire, les bulletins de toute la Rd Congo, des imprimés de valeur de divers genres etc.

Aujourd’hui, il subi la pression de la part d’une banque de la place qui lui avait prêté de l’argent, du Fond de promotion de l’industrie(Fpi) et de la Dgi qui malheureusement lui réclame des taxes.

URL simplifié: http://www.infobascongo.net/beta/?p=3979

Posté par on juil 26 2010. Classé sous Economie. Vous pouvez suivre toute les entrées a travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller directement à la fin et laisser un commentaire. Envoyer un ping n'est pas actuellement autorisé.

Poster une réponse


Commentaire récent