Matadi : Affaire Bundu dia mayala: Le coordonnateur provincial de l’Alliance de la majorité présidentielle interpellé

 

tenue des ex BDK/infobascongo

tenue des ex BDK/infobascongo

José Miantezila, coordonnateur provincial de l’Amp vient d’être hélé par le conseil provincial de sécurité à Matadi, à 365 Km de Kinshasa.

Cette interpellation fait suite aux propos tenus sur la libération des membres de Bundu dia mayala (Bdm).

 Ce matin, José Miantezila est absent de son poste de travail. Ses deux téléphones sont éteints. Le bureau provincial de l’Alliance de la majorité présidentielle (Amp) a fermé ses portes. A en croire un de ses proches collaborateurs, il est interpellé au conseil provincial de sécurité. ‘’Il m’a appelé pour vite saisir cette déclaration et de me dépêcher pour le rejoindre au gouvernorat.’’, déclare-t-il avec un air agité.

Au cours d’une édition du journal d’hier sur la radio okapi , José Miantezila a demandé la libération sans conditions des membres de Bundu dia Mayala (BDM) arrêtés dernièrement à Boma. Il a exigé la levée de la mesure suspendant les activités de  BDM. Ce cadre du Parti du Peuple pour la Reconstruction et le Developpement (PPRD) a également sollicité l’exécution des résolutions issues de l’assemblée nationale lors des événements BDK en mars 2008. Celle-ci avait suggeré aux dirigeants du Bas-Congo d’organiser un forum devant réunir tous les ténors Ne Kongo pour une pacification sociale durable de la province.

‘’Etant coordonnateur provincial, il n’aurait pas dû prononcer ces propos. Cet acte va à l’encontre du pouvoir en place’’, chuchotait un membre du cabinet du gouverneur dans le couloir du gouvernorat. Pour Venant Wabelo, Président provincial de l’Union pour le développement du Congo, parti membre de l’AMP, ‘’ nous n’avons pas privilégié le dialogue comme l’a suggéré Vital Kamhere, président de l’assemblée nationale en son temps. Aujourd’hui, nous sommes incapables de nous supporter mutuellement.’’

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.