Matadi : « Je ne priverai jamais mon nourrisson d’eau dans une ville où il fait horriblement chaud. »

Matadi : « Je ne priverai jamais mon nourrisson d’eau dans une ville où il fait horriblement chaud. »

Photo Infobascongo

Photo Infobascongo

A Matadi à l’extrême ouest de Kinshasa, par peur de voir leurs bébés de 0 à 6 mois déshydratés, des mamans refusent de leur donner exclusivement le lait maternel. Elles évoquent la forte chaleur.

 

 

Gisèle Nlembe est venue répondre au rendez-vous de son médecin à l’Hôpital général de référence de Kinkanda (Hgrk). Son bébé collé à la tétine du biberon aspire allègrement son lait. Pourtant, celui-ci n’a que trois mois et demi. Dans ce même hôpital, il lui a toujours été conseillé de nourrir exclusivement son bébé au lait maternel durant les six premiers mois de la naissance. Ce qu’elle balaie avec fermeté. ‘’ Je ne priverai jamais mon nourrisson d’eau dans une ville où il fait horriblement chaud.’’. Ce mardi de septembre, il fait 28°c à Matadi.

Pourtant, cette recommandation de l’Oms depuis 2005 sécurise les enfants. ‘’Le lait maternel contient tous les éléments nutritifs nécessaires qui protègent l’enfant contre les infections et les maladies telles que la diarrhée, la pneumonie…’’ renseigne, Aska Nsonsa, nutritionniste à l’Hgrk. Comme Gisèle Nlembe, plusieurs femmes rejettent cette recommandation.

Néanmoins, certaines femmes souscrivent à cette directive. D’après les observations faites par le service de pédiatrie de l’Hgrk, ‘’ 36% seulement des femmes allaitent leurs bébés de manière exclusive.’’. Nzuzi Masengu explique : ‘’ J’ai suivi ce conseil, mon fils vient de totaliser 2ans sans problème.

A Matadi, le degré d’insolation grimpe en saison de pluies jusqu’à 30°c.

‘’C’est parce que nous sommes dans une région intertropicale et que le climat subit les influences océaniques’’, explique le Professeur Anselme Mbenza, géographe. Cependant, Dr Jean-Louis Lutumba, un pédiatre rassure : ‘’ L’enfant ne sera jamais déshydraté car, le lait maternel contient 90% d’eau.’’. Il relève que bien qu’il fasse froid en saison sèche et que les nourrissons n’aient pas assez besoin d’eau, les mamans refusent de donner le sein à leurs enfants.

Leave a Reply

Your email address will not be published.