Boma : des agents de sécurité sous informés, tracassent

Boma : des agents de sécurité sous  informés, tracassent

site touristique baobab de Stanley à Boma/Alpha KingoA Boma, ville touristique du Bas-Congo au sud-ouest de Kinshasa, des services de sécurité ignorent encore que le gouvernement Congolais a levé la mesure qui interdisait les Congolais et étrangers de prendre des vues et photos à certains endroits. Conséquence : ils continuent d’interpeller certaines gens.

C’est le cas des expatriés qui se prenaient en photo sur la terrasse de la Régie des voies maritimes (Rvm) à Boma. Ils ont été inquiétés. C’est un des expatriés qui a révélé à ces agents de sécurité la circulaire prise par Madame, la Ministre des Transports et voies de communications qui autorise désormais la prise des vues et photos dans différents sites du pays. Sont concernés,les aéroports et les espaces portuaires  non concernés par les secrets militaires, les sites touristiques, les marchés, les arrêts de bus, les routes, les forêts, les places publiques…’’ Nous ne sommes pas encore au courant de cette information’’, s’obstinait un agent de sécurité. Il leur a été remis 10$ pour les tranquilliser.

Sous la 2è république, ces  endroits taxés de stratégiques requéraient l’aval des services de sécurité avant de prendre des vues ou des photos.

Selon une source, cette décision entre dans le cadre de la préparation du sommet de la francophonie de 2012 qui se tiendra en Rd congo qui devra permettre aux étrangers de filmer et prendre des photos.

Leave a Reply

Your email address will not be published.