|

Boma : des agents de sécurité sous informés, tracassent

site touristique baobab de Stanley à Boma/Alpha KingoA Boma, ville touristique du Bas-Congo au sud-ouest de Kinshasa, des services de sécurité ignorent encore que le gouvernement Congolais a levé la mesure qui interdisait les Congolais et étrangers de prendre des vues et photos à certains endroits. Conséquence : ils continuent d’interpeller certaines gens.

C’est le cas des expatriés qui se prenaient en photo sur la terrasse de la Régie des voies maritimes (Rvm) à Boma. Ils ont été inquiétés. C’est un des expatriés qui a révélé à ces agents de sécurité la circulaire prise par Madame, la Ministre des Transports et voies de communications qui autorise désormais la prise des vues et photos dans différents sites du pays. Sont concernés,les aéroports et les espaces portuaires  non concernés par les secrets militaires, les sites touristiques, les marchés, les arrêts de bus, les routes, les forêts, les places publiques…’’ Nous ne sommes pas encore au courant de cette information’’, s’obstinait un agent de sécurité. Il leur a été remis 10$ pour les tranquilliser.

Sous la 2è république, ces  endroits taxés de stratégiques requéraient l’aval des services de sécurité avant de prendre des vues ou des photos.

Selon une source, cette décision entre dans le cadre de la préparation du sommet de la francophonie de 2012 qui se tiendra en Rd congo qui devra permettre aux étrangers de filmer et prendre des photos.

URL simplifié: http://www.infobascongo.net/beta/?p=5742

Posté par on fév 4 2011. Classé sous A la une, Société. Vous pouvez suivre toute les entrées a travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller directement à la fin et laisser un commentaire. Envoyer un ping n'est pas actuellement autorisé.

5 commentaires pour “Boma : des agents de sécurité sous informés, tracassent”

  1. C’est bien dommage parce le RDC est un pays magnifique et autoriser les touristes à ramener et partager leur photos peut aider à booster l’économie touristique d’un pays, en particulier un pays comme la RDC qui a un potentiel photographique important.

  2. Ba mpangi, nous voulons toujours admirer ce qui fait ailleurs, mais la RDC peut nourrir ses filles et fils rien que avec le tourisme. Don Mpela vient d’ajouter un plus

  3. Don Pépé Mpela

    Dans uneinterview que le gouverneur avait accordé à un animateur télé, il avait dit que le passé c’est le passé, il faut aller de l’avant. Pourquoi alors lui qui avait travaillé dans les deux anciens systèmes avec deux présidents différents a laissé faire ce sale besogne de services de sécurité nationale ? Il y a de quoi à s’interroger si ce sont pas ces chefs qui donne l’ordre qu’on ne photographie pas. Nous interdire de photographier oui mais jusqu’à nous ravir nos appareils et moyennant de grosse sommes pour le récupérer. A toutes les fois que je suis venus en vacances avec ma petites famille, on nous arrête toujours et on paie et on amène ces photos. C’est tristes de voir que la personne à qui on confie la sécurité nationale, c’est un affamé ! Il veut faire son travail ou la sécurité nationale mais, il n’a pas mangé et il veut se faire payer par nous autres qui vivons ailleurs.
    La beauté du fleuve Congo qui serpente son lit jusqu’à l’Océan, les grottes de Mbanaza Ngungu, les Chuttes de la Lukaya puis des Zongo, Vivi et le Baoba de Satanley, la première cathédrale du Congo, le jardin botanique, le pont Mobutu, les montagnes , le champs de Tirs de nseke mbisi, …bref des sites touristiques qui attireraient des visiteurs et touristes afin de faire l’entrée de devises étrangères pour la province. Hélas, on ne sait pas si ce sont vos chefs qui donnent l’ordre d’empêcher ou c’est la stratégie de Ngizila vu que chez eux, la guerre a tout donné aux multinationales et qu’ils ne peuvent que se réfugier au Congo central. Comment faire des enquêtes et de reportage afin de * vendre l’image de la province* à l’étranger ? Vous voulez des investisseurs étrangers ; comment ceux-ci viendront s’ils n’ont pas des images qui vantent la province ?
    De fois, je me demande si ces gens sont des congolais comme moi et vous ?
    Vous parler de la liberté d’expressions, il oublie que le photographie, c’est aussi une liberté d’expression ! Il y a quelles années, j’ai été sollicité pour faire l’exposition des photos post conflit en RDC. Il m’a été exigé de prendre à la fin les images de l’Est, Ouest, Nord et Sud. Par accord des principes, j’ai répondu affirmatif. mais techniquement, il m’était impossible bien qu’il y avait un budget qui me prenait en charge avec toute l’équipe pour faire le voyage. Et comme je suis antidote du régime et de ses animateurs, j’ai dit repousser. Espérons que cette décision sera d’application et nous pourrons venir tourner de bon plans et faire un management publicitaire pour le Congo Central. les Né-Kongo sont sous-informé de la vraie valeur de leur province mais, nous vous aiderons à le faire. Encore une fois, courage et surtout ne jamais croire que ces gens là sont et seront éternels en poste. Ils ont un mandat et le Congo Central n’ pas de mandat. Il faut vendre son image au monde entier.

  4. C’est plutot une triste experience que j’avais vecu durant mes vacances en RDC. La nostalgie a fais que je puisse filmer les beau paysages sur la Nationale 1. Au niveau de la bifurcation Songololo-Luvu,j’avais etais eperdument aprehende par des soit disans Services de Securite me taxant d’espionner le coin et c’etait un point strategique du pays!! J’etais abassourdi par le fait que en occident on peut filmer,photographier La Maison Blanche,Pentagone,Buckingham Palace … sans etre derange! J’etais franchement tout couvert de honte en leur remettant l’argent pour me liberer. Quant est ce que finira cette sale mentalite que nous a legue le Mobutisme BCRS,CNRI,CADER,JMPR…!! La RDC a bcq de sites touristiques que pourraient bien nous rapporter de l’argent!

  5. Don Pépé Mpela

    Pour vous dire que nous Congolais vivant à l’étranger dont moi qui vit en Suisse, ayant participé à ce sommet de la Francophonie mais pas avec la délégation de la RDC mais avec les services suisses qui m’emploient, nous avons insisté sur cette décision honteuses qui interdit la photographie à travers le territoire congolais.
    Vous voulez que les gens jugent les réalisations de 5 chantiers comment cela se fera sans photographies ?
    Regardez des pays comme la Chine et le japon, des fournisseurs de touristes à travers le monde. savez-vous combien les tourisme rapporte aux trésors public de pays visités ?
    L’Egypte, la Tunisie qui vivent les révolutions ces jours-ci n’est-ce pas des pays touristiques ? On aime revenir des vacances avec des souvenirs photographiés sauf en RDC et vous vous dites pays démocratique et pays en voie de développement. la modernité offre des occasion où les gens sont sur face book, et même sur skype pour faciliter les échanges et tout ceci grâce à la photographie ! Espérons que cette sensibilisation en tombera pas dans les oreiles des sourds comme ce cas relaté avec vos Ngizila. Il n’y a que en RDC que les politiques sont toujours sous-informés. Du Courage chers touristes

Poster une réponse


Commentaire récent

  • Rouge: Dans un premier temps j’ai cru ne pas bien entendre ce communiqué signé Vice-Gouverneur. Comment un...
  • Rouge: Curieusement du temps de Nkusu, ni le csac encore moins la justice ne s’en prenait aux médias alors que...
  • Abdul Rosand: C’est fort regrettable.Ou est la responsabilité de Rebecca au moment où son emission a deja été...
  • NKOSI SIKELELE: Voila une fois de plus les autorités du Bas-Congo tombent entre les mains d’un Kulunas....
  • Jean MAKIESE NSIKU: Les journalistes du Bas-Congo doivent batailler pour sortir du carcan de l’autorité...