Mbanza-Ngungu : le Chef de bureau de l’emploi et travail présumé innocent de faux et usage de faux

Phebe Nzau, Chef de bureau de l’emploi et travail de Mbanza-Ngungu dans le district des Cataractes dans le collimateur de la Commission provinciale de lutte contre la corruption, la fraude, les tracasseries administratives et judiciaires(Clft). Il est accusé de faux et usage de faux.

Après deux jours de garde à vue au 2415, le commissariat de police de Matadi, il a été escorté à Mbanza-Ngungu par la police. Celle-ci va faire une perquisition afin de se rendre compte s’il n’a pas un faux cachet qu’il utilise.

Depuis décembre 2010, il fait l’objet de suspicion de la part de Modero Nsimba, Ministre provincial du travail. Dans un accusé de réception de la Secrétaire général à l’emploi et travail, elle prenait bonne note de la lettre de Modero Nsimba  dans laquelle, il proposait Phebe Nzau comme Chef de division de l’emploi et travail, ce en remplacement de Mananga. Ce dernier faisant montre d’insuffisances notoires et âge fort avancé selon le mémorandum des agents de cette division.

Au ministère provincial du travail, la référence de la lettre du Ministre reprise par la Secrétaire générale  correspondant à une autre situation. Cependant, la soi-disant lettre de proposition porte le cachet du ministère et la signature du Ministre.

Modero Nsimba ayant certifié que sa signature a été imitée, il a porté plainte contre le Chef de bureau auprès de la Clft étant donné que c’est à lui que devait profiter la situation.

Phebe Nzau nie en bloc ces allégations.

Leave a Reply

Your email address will not be published.