Bas-Congo : l’interdiction de fonctionnement de Bundu dia mayala boudée

Bas-Congo : l’interdiction de fonctionnement de Bundu dia mayala boudée

tenue des ex BDK/infobascongo

Les autorités du Bas-Congo au sud-ouest de Kinshasa sont entrain de répercuter la décision du Ministère national de l’intérieur et sécurité qui interdit le parti politique Bundu dia Mayala(Bdm) de fonctionner. Cependant, cette décision est boudée par les militants de ce parti politique ainsi que par d’autres gens.

‘’ C’est l’assemblée nationale qui avait demandé au mouvement Bundu dia Kongo de se muer en parti politique. Ils veulent étouffer les libertés des Bakongo comme ils l’ont fait avec Simon Kimbangu,Kimpavita,Kasavubu…Ils l’ont permis pour le Cndp,les maï-maï pourquoi pas pour le Bdm ? C’est injuste’’, s’insurge Pamphile Mbuangi, activiste des droits de l’homme (Bundu dia Kongo(Bdk), ex mouvement politico religieux du député national Ne Muanda Nsemi, Ndlr).

Le conseil des ministres provinciaux de vendredi dernier avait relevé le contenu de la lettre du ministre national de la défense et sécurité interdisant le parti politique Bdm de fonctionner sur toute l’étendue de la république. Dans plusieurs juridictions de la province, cette décision est entrain d’être répercutée. C’est le cas de Boma, deuxième ville du Bas-Congo où se mouvement est bien implanté.

Depuis plus d’une année, ce genre des messages sont transmis au gouvernement provincial. Le ministre provincial de l’intérieur est passé plus d’une fois à l’assemblée provinciale pour répondre aux questions des députés à propos.

 Les militants de Bdm ont toujours fait savoir qu’ils ont le droit de fonctionner car, ils avaient introduit leur demande au ministère national de l’intérieur mais qu’ils n’ont jamais reçu de réponse. Ils s’en tiennent à loi qui dit qu’en telle circonstance, il est considéré que le parti est autorisé.

Au sujet de cette interdiction, ils attaquent plus le gouvernement provincial. ‘’ Il n’a aucun pouvoir de parler de notre parti politique. C’est une matière nationale. Le siège de notre parti politique se trouve sur le boulevard triomphal. Nous fonctionnons librement à Kinshasa et pourquoi pas en province. Ils m’ont fait arrêter mais le tribunal m’a acquitté’’, lance Nicholson Longo, Président provincial de Bdm.

Leave a Reply

Your email address will not be published.