Matadi : pas de preuves pour inculper certains directeurs d’écoles de corruption

Matadi : pas de preuves pour inculper certains directeurs d’écoles de corruption

 

les élèves alignés/infobascongo

La majorité des directeurs d’école de Matadi, Chef-lieu du Bas-Congo au sud-ouest de Kinshasa, ont perçu des parents des frais pour les classes de 1ère, 2ème et 3ème. . Ils sont tombés sous le coup de la corruption étant donné que ces classes sont concernées par la gratuité de l’enseignement. Cependant, seuls deux directeurs ont été sanctionnés, les autres ne l’ont pas été faute de preuve.

«J’ai effectivement payé 1500fc (1,5$) pour mon enfant qui étudie en 3ème primaire à Londe pour les examens mais, je n’ai pas exigé le reçu»,avoue Séraphine Mbumba, une habitante. Comme elle, plusieurs autres parents reconnaissent avoir payé de l’argent dans les classes montantes. Les directeurs eux ont rejeté en bloc ces accusations.

Fin octobre 2010, un communiqué de la présidence de la République a confirmé la gratuité de l’enseignement primaire comme le stipule la constitution ce, dès la rentrée des classes 2010-2011.

Début mai, les directeurs d’école de Mpozo I et II pris les mains dans le sac avaient été suspendus pour perception des frais dans ces classes montantes. Les listes sur lesquelles les parents avaient apposées leurs signatures avaient été rendues publiques et l’argent avait été restitué aux parents. « Je reconnais ma faute ainsi je sollicite la clémence des autorités », avait lancé Thérèse Mbonzo, directrice de l’EP Mpozo II qui en plus avait évoqué deux poids deux mesures signalant que, «d’autres directeurs avaient aussi perçu des frais indus».

Sous-Proved de Matadi, Wivine Mudekoko souligne qu’il n’y a pas deux poids deux mesures car, aucun parent n’a pu brandir un reçu pouvant incriminer un directeur. Elle regrette le fait que les parents n’aient pas été prudents.

Leave a Reply

Your email address will not be published.