Cataractes : unis, les apiculteurs vivent mieux

Cataractes : unis, les apiculteurs vivent mieux

Depuis qu’ils sont ensemble et qu’ils ont plus de ruches, les apiculteurs des Cataractes dans le Bas-Congo au sud-ouest de Kinshasa sont entrain  de réaliser des performances. Ils veulent davantage  s’organiser.

Ruche d'abeilles

Présidente de l’Association Dilungane, Alice Nianza est entrain de s’épanouir grâce à l’apiculture. Elle espère récolter plus de 100l de miel cette année. Autrefois, elle ne récoltait que 20 l l’année. Elle et d’autres apiculteurs des Cataractes sont entrain de réaliser des performances depuis qu’il y a deux ans, ils se sont mis ensemble. Ils ont aujourd’hui 453 membres réunis dans 10 associations. Possédant plus de 600 ruches, ils peuvent traiter leur produit dans leur miellerie installée dans la cité de Loma à Mbanza-Ngungu à 215 Km de Matadi. Ils ont reçu le soutien de l’Association pour la promotion de l’éducation et la formation à l’étranger (Apefe) avec 600 ruches, une formation et autres intrants. Le service national de vulgarisation du ministère de l’agriculture assure leur formation technique.

C’est depuis plus de deux décennies que l’apiculture s’est installée surtout dans les Cataractes grâce aux Salutistes (Armée du Salut). Malheureusement, l’activité ne s’est pas développée.

Recherche d’efficacité

1 l de miel est vendu à 5000fc (6$). Plusieurs apiculteurs sont affranchis grâce à cette activité. Mambu Malueki a aujourd’hui la possibilité de scolariser des deux enfants à l’Université de Kinshasa. Certains ont peuvent mieux se vêtir, se nourrir.

Pour cette saison, les apiculteurs comptent récolter jusqu’à 10.000l. Cependant, ils sont en butte à la difficulté de faire parvenir leur produit à la mielerie pour le conditionnement faute des transports. Autres problèmes, le feu de brousse qui détruit leurs ruches, la coupe des arbres qui font fuir les abeilles mais aussi le manque d’un bon marché d’écoulement. ‘’ Il faut que l’Etat nous aide face à ce dilemme’’, implore un apiculteur.

Ce 16 juillet, ‘’Dilungane’’ qui vient de se muer en plate forme des apiculteurs des cataractes sera en assemble générale élective. ‘’ C’est toujours dans le cadre d’accroître notre production ‘’, explique Remand Dikanua.

Leave a Reply

Your email address will not be published.