Bas-Congo: payés comme journaliers, les recrues de la société nationale d’électricité en grève

Bas-Congo: payés comme journaliers, les recrues de la société nationale d’électricité en grève

Les ex jourlaniers de la Snel soulevant les mains en signe d'approbation à la grève/Infobascongo

Fatigués de continuer à recevoir un salaire modique, les nouvelles unités de la Société nationale d’électricité (Snel), districts des Cataractes et Lukaya au Bas-Congo au sud-ouest de Kinshasa ont optés pour  un arrêt de travail depuis ce matin.

Au centre de la Snel de Mbanza-Ngungu, 44 nouvelles unités ont refusé de travailler. ‘’ Sur quelle base on nous paye car, nous sommes toujours payés comme des journaliers’, se demande l’un deux. Dans d’autres centres comme Kwuilu-Ngongo, Kisantu Mbanza-ngungu Lukala Kimpese, le même mouvement a été observé. Ils sont au total 186 dans ce cas. Journaliers, ils gagnaient 94.000fc (100$).

Bien qu’il soit embauché depuis janvier dernier, ces anciens journaliers de la Snel dont certains ont travaillé pendant 18 ans ne gagneraient que entre 100$ et 250$ et ce, sans avantages sociaux. Selon le protocole d’accord entre la Snel et eux, ils devaient être engagés début février mais rien n’a été fait.

Le représentant de ces ex journaliers exige,’’qu’ils soient considérés véritablement comment agents de la Snel avec tous les avantages’’.

Les autorités locales de la Snel ont refusé de s’exprimer. Cependant, à la direction provinciale, un responsable signale que la situation sera décantée sous peu.

Leave a Reply

Your email address will not be published.