Bas-Congo : les journalistes veulent la dépénalisation de certains délits de presse

Bas-Congo : les journalistes veulent la dépénalisation de certains délits de presse
 
 
 
 

Journalistes en formation de RCN/Infobascongo

Pour mieux exercer leur profession, les journalistes du Bas-Congo au sud-ouest de Kinshasa veulent la dépénalisation de certains  délits de presse. Ils en discutent avec le personnel judiciaire à l’atelier organisé par Rcn Justice et démocratie en partenariat avec Infosud Belgique et Journaliste en Danger (Jed) à Matadi.

‘’Comment voulez-vous que lorsque le journaliste dit des faussetés ou la vérité sur quelqu’un et que ce dernier soit lésé,il  tombe sous le coup de l’imputation dommageable’’,ne comprend pas Jean Luyindula,journaliste. Lui et ses confrères veulent que cette infraction comme d’autres dont l’injure publique,la dépravation des mœurs…soit dépénalisées et qu’en cas de manquement que ce soit les organes de régulation où d’autorégulation des journalistes qui les sanctionnent . ‘’ Comment expliquer que les journalistes soient poursuivis pour atteinte des mœurs pour la musique ,les images qu’ils diffusent pendant que la commission de censure qui en amont laisse faire n’est pas inquiétée ?’’,se demande Adolphe Luzolo.

 Le débat est houleux avec les magistrats et officiers de police judiciaire qui eux, trouvent que la loi a placé des garde-fous pour éviter tout dérapage des journalistes. ‘’Vous voulez que l’on dépénalise l’imputation dommageable et que le journaliste soit puni par vos organes administratifs. Mais qu’en est-il des dommages et intérêts pour la personne lésée ? Il ne faut pas que la presse se permette tout. Voyez normal que l’on diffuse des images des filles à  moitié nues ?’’, argumente un magistrat.

 Sous la supervision de Dominique Elingo, ancien avocat général, les journalistes vont argumenter efficacement sur les articles de la loi portant modalités de l’exercice de la liberté de la presse en Rd Congo. Ils seront présentés à l’assemblée nationale pour discussion.

 Cet atelier fait suite à celui tenu par Rcn, Infosud Belgique et Jed en juin à l’attention de ces vingt journalistes venus de plusieurs coins du Bas-Congo.

Leave a Reply

Your email address will not be published.