Matadi : marginalisés, les sourds muets se sentent mieux dans leur église

Matadi : marginalisés, les sourds muets se sentent mieux dans leur église
 

culte des sourds muets

Les sourds muets, une catégorie souvent marginalisées. A Matadi où les entendants ne fournissent pas un effort à traduire ce qu’ils disent en langue des signes, ils ont choisi de communier entre eux chaque dimanche. Leur culte n’est pas différent de celui des entendants.

Reportage à l’église ‘’Communauté chrétienne des sourds muets de Matadi’’ à Odimba.

Dimanche 25 septembre 11 h00. Henri Luwa wa Luwa, 31 ans révolu endimanché comme tout pasteur digne de ce nom arrive  à la’’ Communauté Chrétienne des Sourds muets ‘’, bâtiment Masikini à Odimba, un quartier populeux de Nzanza. C’est déjà l’heure du prélude. Ses ouailles sont en pleine adoration. Un sourd muet tape fort sur un petit gong. Il ne sait pas combien ce bruit est assourdissant. Pour lui, il faut glorifier Dieu.

 Clary  Mutuadi est le modérateur. Grâce au langage des signes qui est le mode de communication des sourds muets, il a appris à écrire. Les différents fidèles se comptent parmi ceux qui étudient dans ce bâtiment mis à leur disposition par la division des affaires sociales. Il écrit au tableau noir le thème qui sera développé intitulé : Mais il parlait du temple de son corps : jean 2 verset21 et jean 3 verset 19.

L’entrée du pasteur est un des moments forts. Il est ovationné par ses fidèles. Et quand il prêche, c’est avec onction comme le disent les entendants.

‘’Ne suivez pas le monde. Fuyez l’impudicité, évitez de fumer du chanvre, faites le bien car, Dieu vous récompensera. Notre foi, nous la fondons dans le Christ. Moi, qui vous parle, j’étais un méchant, quelqu’un de mauvaise vie mais j’ai tout abandonné. C’est ce que je désire aussi pour vous. Pour y parvenir, vous devez constamment lire la bible.’’ , leur a-t-il enseigné en substance.

A chaque fois qu’ils sont touchés par le message, ils lèvent les mains en signe d’approbation et disent à leur manière : Amen ! I

Bien que ceux qui entendent ne prient souvent pas pour les sourds muets, eux ne les oublient pas. Dans leur prière, ils demandent à Dieu de les bénir.

Leave a Reply

Your email address will not be published.