Matadi : des maisons anarchiques détruites par la mairie

Matadi : des maisons anarchiques détruites par la mairie

Un profanateur des tombes menotté/Infobascongo

La mairie de Matadi à 365 km de Kinshasa a démoli ce mardi des maisons au cimetière de Ngadi I à Kinkanda. C’est une dure réalité pour ceux qui y avaient élu domicile.

Aussitôt la démolition débutée, une mère larmoyante  a accourue arracher le marteau à un des commis à l’opération. Face à la ténacité de ce dernier, elle est allée émotionnée s’agenouiller aux pieds de Jean-Marc Nzeyidio, le maire, laissant tomber une pièce de son pagne. ‘’Pitié, pitié. J’ai beaucoup dépensé, où irai-je ?’’, lui demandait-elle. Une autre femme se forçant de conserver son calme se demandait : ’’pourquoi nous ont-ils laissé terminer de construire nos maisons pour les détruire après ?’’ Pour Nzeyidio ’’c’est de cette façon qu’il faut répondre aux inciviques.’’

Non désaffecté, le cimetière de Ngadi I et II qui a reçu le dernier mort en 2009 est profané. Que de maisons sont sorties de terre. Grâce à la pression sans relâche de la société civile, l’autorité urbaine a décidé de démolir des constructions anarchiques. Cependant, les premières victimes ne veulent pas la politique de deux poids deux mesures. ‘’ Vous avez détruit nos maisons, faites autant pour les infrastructures des chinois, les maisons des autorités…’’, a exigé une victime.

Leave a Reply

Your email address will not be published.