Lukala : Théophile Selubanzi, un bon gestionnaire ambitieux

Lukala : Théophile Selubanzi, un bon gestionnaire ambitieux

Théophile Selubanzi,chef d'agence de l'OCC Lukala salue une autorité de l'OCC Kinshasa/Infobascongo

Dans un contexte où l’Office congolais de contrôle(OCC) connait des problèmes de gestion, Théophile Selubanzi, chef d’agence de Lukala dans le district des cataractes au Bas-Congo sort du lot. Son savoir-faire lui a permis d’engranger  des moyens pour acheter une jeep et un bâtiment.

A huit mois seulement de son affectation comme chef d’agence de l’OCC Lukala par intérim, Théophile Selubanzi a su s’attirer l’attention de la haute hiérarchie de son office. Elle a fait le déplacement pour saluer son travail : l’achat d’une jeep  neuve mais aussi d’un bâtiment de six locaux. Autrefois, les moyens de locomotion faisaient défaut pour mieux travailler dans ses quatre frontières. Aussi, l’OCC est resté locataire pendant plus de deux décennies. Ce qui  a valu à Selubanzi des félicitations. ‘’ Tu as pu faire en peu de temps ce que d’autres n’ont  pu faire en 23 ans. C’est le fruit d’un travail bien fait’’, a reconnu lundi dernier, Jean-Pierre Mbala, le président du conseil d’administration intérimaire en lui remettant le certificat du bâtiment.

A cinquante-quatre ans, Selubanzi qui vient de la direction générale de Kinshasa draine une expérience de 29 ans à l’OCC. ‘’ J’ai fait abstraction de tout ce qui existait avant moi. Je ne me suis référé à personne. Je ne voyais que les objectifs assignés par la direction générale et provinciale’ ’, explique-t-il. Ses actions, il les a menées grâce à l’accroissement des recettes. ‘’ Je leur ai fait savoir que l’argent doit servir au service et non aux individus. Et puis qu’ils savent désormais que leurs prestations sont bien encadrées, ils sont motivés’ ’, ajoute-t-il. Son agence s’autofinance à 80% par rapport au budget qui lui est alloué.

Il veut aller loin

Le changement qui s’opère à l’OCC Lukala ne laisse pas indifférent les agents. ‘’ Il a le sang de Kasa-Vubu et c’est un stratège’ ’, se réjouit Gladys Basiluabo. ‘’ Depuis qu’il est là, l’image de notre office est vendue à un prix très élevé’ ’, renchérit Jean-Marie Mobo. Ce dernier est rassuré que leur chef d’agence fera mieux maintenant qu’il est confirmé à ce poste.

OCC agence de Lukala/Infobascongo

Cependant Selubanzi est conscient que tout n’est pas rose. Il veut combattre le retard du paiement des agents. Sa confiance, il la place en Dieu. ‘’ C’est lui qui a institué le travail comme source de rémunération. Il fera que les agents se retrouvent. Mais, il faut la conscience’ ’, a –t-il prescrit.

Par Hélène Sodi

Leave a Reply

Your email address will not be published.