Matadi : l’Afrique déchirée en théâtre

Matadi : l’Afrique déchirée en théâtre

Claris de Nkanga théatre sur scene/Infobascongo

La compagnie ‘’Nkanga Théâtre ‘’ a joué une pièce de théâtre à l’alliance Française de Matadi. ‘’Le ballet de fouet’’ retrace une Afrique dont le sous-sol regorge de beaucoup de ressources minérales mais qui vit la pauvreté.  Une image d’un continent gangrené par la corruption, la dépravation des mœurs, le viol…A tout dire : une vraie similitude avec la Rd Congo.

La pièce commence par deux militaires qui tirent dans tous les sens. Puis, ce sont les pleurs d’une femme dans la coulisse. Elle entre en scène en rampant en haillon après avoir été violée. Claris larmoyante plaidait pour la femme que des hommes éventrent, réduisent au silence, dont les bébés sont tués…

‘’Le ballet de fouet’’, cette pièce de Jean Luemba, c’est aussi ces enseignants inconscients qui monnaient des points et en donnent aux filles moyennant des faveurs sexuelles. Dans un des acts, c’est l’argent facile que gagne certains ‘’pasteurs’’. ‘’ Je suis plein d’onctions, je la donne à qui je veux’’, se bombait le torse un d’ente eux. A chaque cris, ils faisaient tombaient certains de ses fidèles, d’autres entraient en transe. Il termine malignement la scène en soutirant quelques billets de banques à l’assistance. ‘’ Semer, je prierai pour vous’’, l’avait-il elle appâtée avant de fixer amoureusement rendez-vous à une des sœurs à la permanence de l’église.

Après d’autres actes démontrant autant de négativités africaines, des acteurs suggèrent d’immigrer. ‘’ Nous n’avons pas de patrie, quittons cette terre’’, disaient-ils unanimement. Mais la conclusion n’a pas tardée : ‘’ Je vous propose de refaire le pays, il faut une prise de conscience…’’.

Reprise des activités culturelles

Outre ‘’le ballet du fouet’’, la compagnie ‘’Cercle de feu’’  a aussi jouée. La cérémonie s’est clôturée par ‘’le ballet Musieni Apombo’’ qui a émerveillé l’assistance par des danses des différentes tribus du Bas-Congo.

C’est depuis des lustres que les habitants de Matadi n’ont plus vu des troupes de théâtre classique en scène. ‘’ Je me suis régalé mieux qu’en suivant la télé. C’est instructif ce genre de distraction’’, s’est réjoui Jonathan Nzinga. Pour René Muanza, vice-président du comité de gestion de l’alliance française ‘’ Nous avons repris avec ce genre d’activités culturelles. Nous avons ouvert nos activités à toutes les compagnies culturelles’’.

La compagnie Nkanga théatre sur scene/Infobascongo

Leave a Reply

Your email address will not be published.