Matadi : les agents de la Société congolaise des Postes et Télécommunications empêchent les services du gouvernement de fonctionner

Matadi : les agents de la Société congolaise des Postes et Télécommunications empêchent les services du gouvernement de fonctionner

 

Une avenue de matadi/Infobascongo

Les membres de la délégation syndicale de Société congolaise des Postes et Télécommunications (SCPT) de Matadi, chef-lieu du Bas-Congo sont montés au créneau. Ils réclament le loyer  de leur bâtiment qu’ils font louéer au gouvernement provincial.

Cet avant- midi, les travailleurs qui prestent dans le bâtiment de la SCPT n’ont pas pu y accéder. La porte principale métallique a été scellée. Pour Jean-Claude Mabiala, président de la délégation syndicale de la SCPT‘’ Le gouvernement provincial  leur  doit 40.000 dollars. Les négociations tentées n’ont pas abouti. Il a promis apurer la dette, chose qu’il n’a pas faite. C’est ainsi que nous déclarons l’arrêt de travail.’’

Le mois passé, la délégation syndicale de cette entreprise a rencontré les autorités de la province à ce sujet,ce, après avoir scellé la grande porte d’entrée.

Au moins trois services du gouvernement provincial travaillent à l’immeuble de la SCPT notamment le secrétariat, le ministère provincial des sports, l’inspection du travail . Selon, Jean-Claude Mabiala, les autorités n’ont pas tenu leur promesse. Pour Modero Nsimba,ministre du Travail‘’Je ne confirme pas les 40.000 dollars puisqu’un accord doit être trouvé entre les deux partis. La SCPT doit au gouvernement provincial l’impôt sur le revenu locatif pour le compte de la Régie provinciale d’encadrement des recettes(Repere). Donc, une compensation doit se faire entre le loyer et le droit à la province’’.

Pour l’heure, la porte vient d’être ouverte.

Leave a Reply

Your email address will not be published.