Bas-Congo:plus qu’une seule personne pour réguler les médias

Bas-Congo:plus qu’une seule personne pour réguler les médias

centre commercial de Matadi/Infobascongo

Faute des moyens financiers, le Conseil supérieur de l’audio-visuel et de la communication(CSAC) n’a plus qu’une seule personne, son coordonnateur. Son dernier collaborateur devenu insolvable a été déguerpi de sa maison par son bailleur et a regagné Kinshasa. Cela va rendre rude la régulation des médias.

Depuis quatre mois, le CSAC n’a plus reçu sa dotation de 1 200$ qu’il reçoit mensuellement du gouvernement provincial. Dans ses correspondances adressées au gouverneur intérimaire tout comme au ministre de la Presse, Etienne Kusengumuna, le coordonnateur provincial du CSAC tire la sonnette d’alarme. ‘’ Sans cet argent, nous ne saurons pas payer le loyer, la prime du personnel et réguler les médias ‘’, explique-t-il. Malheureusement, les moyens n’ont pas encore suivi. L’unique collaborateur du coordonnateur qui tenait encore le coup a été déguerpi de sa maison. Il est rentré à Kinshasa.

Il y a quatre ans, les bailleurs qui finançaient cette institution d’appui à la démocratie se sont retirés. Du coup, les cinq membres qui devaient travailler avec le coordonnateur et son secrétaire ont désisté.
En 2008, la Haute autorité des médias, aujourd’hui CSAC avait obtenu du gouvernement provincial, la prise en charge de l’antenne du Bas-Congo. Cette absence de financement risque de poser des problèmes dans une province où l’amateurisme mine les médias.

Selon Modero Nsimba, le ministre de la Presse ‘’la situation va vite se décanter sous peu’’.

Leave a Reply

Your email address will not be published.