Matadi : en pleine audience de plaidoirie le pasteur Nathan Mvumbu Mvumbu accusé de viol de ses deux filles et de contrefaçon pleure et s’en remet a la justice

Partagez

Face au dur réquisitoire du Ministère public et à la plaidoirie de la partie civile, Nathan Mvumbu Mvumbu, pasteur du Centre missionnaire évangélique du Congo (Cemco) a pleuré. Ce dernier est accusé du viol de ses deux filles et de contrefaçon. 

La tension a grondé au Tribunal de Grande Instance de Matadi, à l’extrême ouest de Kinshasa. Les adeptes de l’Eglise de la Cemco n’ont pas pu supporté de voir leur pasteur criblé de questions, abattu fondre en larmes. La partie civile avait rétorqué sur l’argumentaire de la partie défenderesse qui elle, avait comparé cette affaire à celle de Joseph dans la Bible accusé injustement par la femme de Potiphar.

« Il y a eu parmi le peuple de faux prophètes et il y aura de même parmi vous de faux docteurs,… », disait Me Chérine Luzaisu paraphrasant IIPierre 2 :1.

Larmoyant, le pasteur lance : «  Je me remets à la justice qu’elle fasse ce qu’elle veut si elle me juge coupable. » Ses ouailles ont toujours clamé l’innocence de ce dernier et crié à une cabbale orchestrée par son épouse. Nathan Mvumbu Mvumbu est accusé d’attouchements sur ses deux filles dont l’une a 5 ans et l’autre 8 ans. Cette dernière selon le rapport du médecin a déjà été déflorée. Un autre grief retenu à sa charge c’est la contrefaçon. Dans sa maison il avait été trouvé de faux billets verts.

Le Ministère public a requis 20 ans de prison pour le premier grief et 10 mois pour le second avec une amende de 900.000 fc (1125 $). L’affaire a été prise en délibéré.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*