Matadi : Arrestation des habitants de Boko et Kionzo qui ont déterré des poissons ayant échappé à l’incinération

Matadi : Arrestation des habitants de Boko et Kionzo qui ont déterré des poissons ayant échappé à l’incinération
Photo Infobascongo

Photo Infobascongo

Plusieurs enfants, jeunes, femmes et vieux de Boko et Kionzo, deux villages rattachés à Matadi à 365 km de Kinshasa sont aux arrêts au 2415, le commissariat de la ville depuis hier soir. Ils ont agressé les policiers venus les arrêter pour avoir déterré des poissons chinchards avariés.

Debout et visiblement inquiets, ils attendent leur sort. A côté d’eux, du poisson salé sur lequel se pose des mouches. L’odeur nauséabonde qui s’y dégage tient à distance plus d’une personne. Ce sont des poissons chinchards avariés qu’ils  ont salés.

La semaine passée, 51 tonnes notamment de poissons chichards importés par Congo Futur, une société des Libanais ont été soumises à l’incinération à Boko par ce que avariés. Les habitants de ce village  ainsi que ceux de Kionzo à la rive droite du fleuve Congo ont déterré des poissons qu’ils ont salés pour manger et vendre. ‘’ Je ne peux pas comprendre qu’ils s’adonnent à pareil risque. Car, sur ces aliments il a été versé de la créoline, du mazout et de l’essence.’’, regrette Modero Nsimba, le Maire adjoint qui les a visités aujourd’hui.

A l’arrivée de la police dans leurs villages, ils l’ont attaquée en utilisant des pelles, des bêches, des machettes…

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.