Projets pilotes pour le Bas-Congo

Projets pilotes pour le Bas-Congo
Partagez
Photo Monuc

Photo Monuc

(Biliaminou Alao/MONUC Matadi) La  Représentante Spéciale Adjointe du Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unies en République Démocratique du Congo, Madame Leila Zerrougui,  a effectué une mission de travail à Matadi du 18 au 19 septembre 2009. Elle souhaitait s’informer sur les besoins prioritaires de la province et sur le soutien attendu de la MONUC.

Composée de huit personnes, la délégation de Mme Zerrougui comprenait notamment Francis Saudubray, Conseiller principal en matière de Réforme du secteur de Sécurité, Sébastien Fasanello, Directeur adjoint de Centre d’analyse de politique et Elsie Effange-Mbella, Chef de la section Genre.

Outre les rencontres avec le Bureau de la MONUC, les Agences de l’ONU et  les représentants des unités de la MONUC Matadi, la délégation a tenu des séances de travail avec les autorités provinciales notamment  le Gouverneur de la Province du Bas Congo entouré des Ministres Provinciaux, le Président de l’Assemblée Provinciale du Bas Congo, le  Procureur Général près la Cour d’Appel du Bas Congo, le Président de la Cour d’Appel du Bas Congo, le Président  de la Cour Militaire du Bas Congo, la Fédération des Entreprises du Congo, les ONG des droits de la Femme, des représentants du barreau du Bas Congo et  la Société Civile.

Les échanges ont porté essentiellement sur la situation sécuritaire, la politique, les Droits de l’homme, la protection des personnes, les violences sexuelles, le fonctionnement de la justice en général, la sécurité et la reforme du secteur de la sécurité, la formation des forces de l’ordre et les questions relatives au genre.

Le Gouverneur Mbatshi Bashia évoque les difficultés de la province du Bas Congo

C’est dans ce cadre que le Gouverneur de province, après avoir rappelé le poids de la province du Bas Congo dans l’économie du pays, n’a pas manqué de souligner que la population du Bas Congo reste néanmoins pauvre. Il sollicite le soutien de la MONUC pour transformer les opportunités du Bas Congo en richesse pour le bien être de sa population. Il a confié que sans la paix, ce défi ne sera pas relevé et qu’il essaye de travailler avec tout le monde, l’opposition et les membres du BDK. En somme, il veut créer un climat propice à l’investissement étranger et local.

Il salue les efforts de la MONUC et des agences de l’ONU pour soutenir sa province pour la paix et le développement. Mais il souhaite plus d’engagement de l’ONU afin de canaliser ces efforts pour le développement de sa province car sans développement, il est difficile de maintenir la paix a-t-il fait remarquer. Mais Mbatshi Bashia souligne que cela doit se faire en collaboration avec les populations du Bas Congo et en fonction des priorités qu’elles ont définies.

Et pour y parvenir, le Gouverneur du Bas Congo a plaidé pour la professionnalisation de sa police en mettant l’accent sur les Droits de l’homme. Aussi, pour régler le problème des incursions angolaises dans sa province il suggère, comme il le fait déjà, le maintien des bonnes relations avec le Gouverneur du Cabinda.

Besoins des institutions et de la société civile

Le Président de l’Assemblée provinciale, les représentants de l’appareil juridique de la province tout comme les représentants de la société civile ont sollicité le soutien de la MONUC pour un renforcement des institutions provinciales et, d’une manière générale, de la capacité de ses acteurs.

Initiatives locales avant le soutien des partenaires

La Représentante Spéciale Adjointe a proposé à chacun de ses interlocuteurs d’envisager eux mêmes les solutions avant toute implication des Agences des Nations Unies et de la MONUC.

Renforcement des capacités

A l’issue de la rencontre avec les associations de femmes et des représentants de la société civile,  l’idée de renforcer les capacités des points focaux sur les questions ayant trait au genre, aux droits de l’homme et à la lutte contre les violences sexuelles a été prise. Il s’agira d’organiser des rencontres et ateliers pour traiter de ces questions et envisager des solutions.

Projets pilotes pour le Bas Congo

Mme Zerrougui a fait comprendre qu’il est possible d’envisager la mise en œuvre de projets pilotes dans le Bas Congo compte tenu de son importance économique dans la RDC et du souhait des autorités locales de bénéficier du soutien de la MONUC pour le développement socioéconomique de la province.

Biliaminou Alao/MONUC Matadi

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.