Bas-Congo: les personnes victimes du ” bec de lièvre ” en route pour kinshasa pour une chirurgie

Bas-Congo: les personnes victimes du ” bec de lièvre ” en route pour kinshasa pour une chirurgie
Partagez

 Vingt habitants du Bas-Congo atteints de la fente palatine et labiale, communément appelée ‘’ Bec de lièvre ‘’, ont pris vers 18 h, la route pour les Cliniques universitaires de Kinshasa. Ils y subiront des interventions chirurgicales gratuitement par des médecins Italiens. Ils étaient mélancoliques.

Enfant avec "bec de lièvre"/Infobascongo

Enfant avec "bec de lièvre"/Infobascongo

 

 

 

Assis devant le bâtiment de la maternité provinciale à Kinkanda à Matadi, capitale du Bas-Congo au sud-ouest de Kinshasa, Gloire, un garçon de 8 ans fait du chichi à sa maman. ‘’ Rentrons maman ! Je suis fatigué.’’. Celle-ci de lui  dire : ‘’ C’est vrai que nous pouvons rentrer chez nous, mais sans guérison, penses-tu qu’une femme pourra t’aimer avec cette fente et ses dents proéminentes ?’’, lui répondait-elle, non sans tristesse. C’est depuis 7 h qu’elle, son fils, d’autres mères et leurs enfants ainsi que certains adultes atteints de cette malformation attendaient au parvis de cette maternité. Ils venaient de Boma ,deuxième ville de la province. Il y en avait certes de ceux qui sont de Matadi mais aussi de Tshela à 210 Km de celle-ci. Tous attendaient le moyen de transport que devait mettre à leur disposition le Gouvernement provincial. C’était de l’attentisme que pourtant certains balayaient. ‘’ L’essentiel pour moi est d’être opérée est de devenir comme les autres.’’, rêvait une fille, la vingtaine révolue. Une maman par honte avait enfouie sa fille dans un drap si bien que par moments, elle l’ ôtait méthodiquement du visage pour qu’elle n’étouffe. Le ‘’ Bec de lièvre’’, lui avait arraché toute l’esthétique du visage. ‘’C’est une des caractéristiques de cette maladie’’, a reconnu un médecin. Il a ajouté : ‘’ Il empêche parfois de bien parler, écouter et s’alimenter.’’. Selon un document de l’Inspection provinciale médicale,’’ Dans 11% des cas, le tabagisme maternel en est la cause, la consommation de l’alcool à 5%. Mais aussi que certaines causes n’en sont pas connues.’’. La médecine recommande une chirurgie trois mois après la naissance. Malheureusement, plusieurs familles ne peuvent pas se le permettre. ‘’ Cela coûte énormément chère.’’, signale la maman de Gloire. M.N qui reconnaît avoir cherché vainement 1000$, pour ce faire, elle magnifie Dieu. ‘’ C’est grâce à lui qu’ enfin, je serai fière de moi.’’, dit-il.  Depuis trois jours, l’équipe des médecins Italiens est à pied d’œuvre aux Cliniques universitaires. Ils avaient demandé  qu’il leur soit amené les malades de la fente palatine et labiale. Au Bas-Congo, dans les zones de santé ils avaient été répertoriés. Ce soir, le bus du gouvernorat les a pris pour Kinshasa. Deo Nkusu, le Vice-Gouverneur leur a souhaité un succès dans leurs opérations ce, au nom de Simon Mbatshi, le Gouverneur. Il leur a remis des moyens financiers pour leur survie.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*