Matadi : onéreux, le ciment gris est trafiqué

Matadi : onéreux, le ciment gris est trafiqué
Partagez

sacs de ciment cilu/Infobascongo

sacs de ciment cilu/Infobascongo

A Matadi à 365 km de Kinshasa, le ciment gris est une denrée tellement sollicitée   que des commerçants le trafiquent. Cette situation aura des répercutions graves sur les constructions.

 

 

Sur un chantier à Kinkanda, des cailloux sont exposés sur un sac vide de ciment gris importé. Maçon, Akim Mbenza, explique : ‘’ Patron, n’achètes plus ce ciment. Il est trafiqué.’’, lui conseille-t-il. Plusieurs constructeurs se plaignent de la vente de ce genre du ciment à Matadi. Il est parfois mélangé à une matière grise autre que le ciment. ‘’ Beaucoup de maisons vont s’écrouler un jour avec ce genre de mélange qui fait perdre au ciment toutes ses propriétés.’’, s’inquiète Franck Nzuzi, un Ingénieur en construction.   Ce trafic est devenu monnaie courante il y a plus d’une année à cause de sa cherté.  Le ciment gris produit localement coûte 18$ tandis que l’importé entre  16$ et 17$. Néanmoins, certains falsificateurs commencent à être découverts. La commission provinciale de lutte contre la corruption, fraude, tracasseries administratives et judiciaires vient de mettre la main sur un parmi eux. Yongo Makila, propriétaire d’un dépôt au rond-point Rtnc à Kinkanda est présentement entre les mains de la justice. ‘’ Il faut que la population dénonce les auteurs de cette mafia.’’, invite,Hyppolite Masita, le rapporteur de cette commission.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.